Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 10 septembre 1419 : Assassinat de Jehan Sans Peur au Pont de Montereau

10 septembre 1419 : Assassinat de Jehan Sans Peur au Pont de Montereau

Cet évènement marquant de la guerre entre Armagnacs et Bourguignons a eu de graves répercussions pour le Royaume de France, car il priva le Dauphin Charles d’une potentielle réconciliation avec le Duché de Bourgogne qui se jeta dans les bras des Lancastre.
Assassinat_de_Jean_sans_Peur
Suite à la catastrophe d’Azincourt, Jehan Sans Peur est l’homme fort du Royaume de France puisqu’il domine le conseil royal de l’infortuné Charles VI. Sauf que le Duc de Bourgogne se méfie de la puissance des Anglais et souhaite se rapprocher du Dauphin Charles de Berry.

Une première entrevue a lieu à Pouilly-le-Fort où l’on convient de se réconcilier solennellement à Montereau (aujourd’hui Montereau-Fault-l’Yonne).

Sauf que dans l’entourage du Dauphin, on voit cette réconciliation d’un bien mauvais œil. Tanneguy III du Chastel notamment, qui fit échapper le Dauphin de Paris lors de l’assaut des troupes bourguignonnes l’année précédente, voue une haine féroce à Jehan Sans Peur. La raison ? Tanneguy du Chastel, ancien Prévôt de Paris, était un fidèle de Louis duc d’Orléans (frère de Charles VI, oncle du Dauphin et cousin direct de Jehan Sans Peur), assassiné en 1407. On a donc soupçonné du Chastel d’avoir commandité l’assassinat.

La rencontre entre le Duc et le Dauphin a donc lieu sur le pont de Montereau le 10 septembre 1419. L’atmosphère est lourde, Jehan Sans Peur a été prévenu qu’on veut attenter à sa vie et Charles est accompagné d’une forte escorte. Le Duc de Bourgogne décide toutefois de rencontrer son neveu et s’avance seul sur le pont après 17h00.

La suite de l’évènement est sujet à confusions. Jean Sans Peur se serait agenouillé devant Charles mais pour se relever, il se serait appuyé sur le pommeau de son épée. Juste à ce moment, Robert de Loire compagnon de Tanneguy du Chastel, lui aurait crié :
– « Mettez-vous la main à votre épée en présence de Monseigneur le Dauphin ? »
Et juste à ce moment, aux dires de Jehan Séguinat (source bourguignonne) prétextant que le Duc voulait attenter à la vie de Charles, du Chastel et quelques hommes à lui se seraient rué sur Jehan Sans Peur qu’ils auraient lardé de coups d’épées. Selon d’autres témoignages, Jehan Sans Peur aurait aussi eu la main tranchée.

Il est certain que le Dauphin Charles n’a pas souhaité voir une telle tournure de la rencontre avec son oncle. Quoiqu’il en soit, les conséquences sont catastrophiques pour le Royaume de France car non seulement, Philippe le Bon, fils de Jehan Sans Peur, scelle une alliance avec Henri V de Lancastre Roi d’Angleterre mais de plus, Isabeau de Bavière conduit son époux Charles VI à signer le Honteux de Traité de Troyes de 1420 qui déshérité Charles de la couronne de France. Cette dernière revenant donc au souverain Lancastre.
Jehan Sans Peur sera inhumé quelques jours plus tard dans la Chartreuse de Champmol édifiée près de Dijon par son père Philippe III le Hardi.

Lire :
– SCHNERB Bertrand : Jean Sans Peur, Payot, Paris
– FAVIER Jean : La Guerre de Cent Ans, Fayard, Paris
– MINOIS Georges : Charles VII, Perrin, Paris