Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 13 décembre 1974 : disparition de Henry de Monfreid

13 décembre 1974 : disparition de Henry de Monfreid

– Né en 1879 à Leucate, fils de Georges-Daniel de Monfreid, artiste bohème et anticonformiste et de Marie-Amélie Bertrand, le jeune Henry est marqué enfant par la séparation de ses parents. Mauvais élève au lycée de Carcassonne, il ne rêve que d’aventure. Après avoir échoué au concours de l’Ecole Centrale en 1900, il vit de petits métiers pendant une dizaine d’années.
avt_henry-de-monfreid_2326-1
– Mais en 1911, il part pour l’aventure et vogue vers la Mer Rouge. Débarqué en Abyssinie, il se mêle aux indigènes et s’aventure dans les Montgnes du Tchertcher. Ensuite, avec son argent gagné, il construit des boutres pour pratiquer le trafic d’armes, de hachisch et de perles en Mer Rouge. Devenu opiomane, Henry de Monfreid se convertit à l’Islam et se fait appel Abd el-Hail, c’est-à-dire « l’esclave du vivant ». C’est pendant ses années d’aventure entre l’Ethiopie, la Somalie et le Yémen qu’il rencontre Joseph Kessel, sur qui il exerce une fascination certaine.

– Durant la Seconde Guerre mondiale, il prend le parti des Italiens, ce qui lui vaut d’être arrêté par les Britanniques. Libéré en 1947, il quitte la Mer Rouge pour retourner vivre en France. S’étant installé à Ingrandes (Indre), il passe les vingt-quatre années de sa vie flamboyante à se consacrer à l’écriture, tout en vivant comme un véritable seigneur, en plus d’une forte consommation d’opium. Ce qui étonna fortement les habitants de la région. En 1953, il accomplit un voyage fort tourmenté à la Réunion et à Madagascar.

– Il s’éteint dans sa propriété d’Ingrandes le 13 décembre 1974, à l’âge de quatre-vingt-quinze ans. A noter que son personnage apparaît dans l’aventure de Tintin « Les cigares du pharaon » ; Hergé nourrissant pour lui un fort intérêt.

– Archétype même des écrivains aventuriers, Henry de Monfreid a laissé « Souvenirs de la Mer Rouge », « Aventures de mer », « La croisière du hachich », « Le lépreux », « Du Harrar au Kénia », « L’homme sorti de la mer », « Abdi – L’homme à la main coupée », « Le Roi des abeilles », « Karembo », « Djalia ou la revanche de Karembo », « Le cimetière des éléphants », « Wahanga », « Pilleurs d’épaves », « L’esclave du batteur », « Le sang du parjure », « Le récif maudit », « La sirène de Rio Pngo », « Légende de Madjélis », « Le naufrage de la Marietta », « Le trésor du pèlerin », « Sir Henry Middleton ou l’amiral pirate », « Le naufrageur », « Zulma », « La route interdite », « Sous le masque Mau-Mau » et « La croix de fer forgé ».