Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 14 juin 1636 : Mort du Maréchal Jean de Toiras

14 juin 1636 : Mort du Maréchal Jean de Toiras

Jean de Saint-Bonnet de Toiras (ou Thoiras) est né le 1er mars 1585 à Saint-Jean-de-Gardonnenque (Gard). Gentilhomme calviniste, il commence sa carrière des armes sous Henri IV avant de servir Louis XIII.

Pendant le siège de La Rochelle, Toiras défend l’ïle de Ré face aux assauts du Duc George Villers de Buckingham arrivé avec une flotte pour secourir les assiégés. Isolé un temps, Toiras débute des négociations avec Buckingham mais l’arrivée du ravitaillement qui lui faisait défaut lui permet de reprendre le combat.

Lors de la Guerre de Mantoue, Toiras se distingue lors du siège de Suse. Avec Servien, il négocie le Traité de Chérasco (1631) et est signataire du Pacte de Turin (1632). Il est fait Maréchal de France en 1629 par Louis XIII.

En 1636, alors que la France est lancée dans la Guerre de Trente Ans, Toiras est tué d’une balle d’arquebuse.

Il est dit que lors de sa mort : « après qu’il fut expiré, les soldats trempaient leurs mouchoirs dans le sang de la plaie, disant que tant qu’ils le porteraient sur eux, ils vaincront leurs ennemis à la guerre. Le même coup qui a blessé à mort, blessa de regret tous les Italiens et tous les honnêtes gens de l’Europe car étant aimé de tous, il fut pleuré de tous, mourant à la guerre comme il l’avait désiré et dans les intérêts de sa patrie. Son corps fut porté à Turin ou Madame sœur du Roy, duchesse de Savoie lui fit faire des pompes funèbres digne de la valeur d’un grand homme et de la générosité d’une grande princesse. Toute la cour y alla verser ses larmes et témoigner ses regrets. Le sénat y fut en corps, son tombeau est aux capucins de Turin ou les restes peuvent être appelés les reliques triomphales : il est élevé sur un mont qui peut maintenant être dit le mont des triomphes. »