Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 1er mars 1948 : le Lieutenant-Colonel Brunet de Sairigné tombe en Indochine

1er mars 1948 : le Lieutenant-Colonel Brunet de Sairigné tombe en Indochine

le 9 février 1913 à Paris, issu d’une famille d’industriels, Gabriel Brunet de Sairigné effectue d’abord de solides études aux Lycées Buffon et Saint Louis.

-En 1933 il intègre l’École Militaire de Saint-Cyr avant d’être versé dans l’Infanterie pour intégrer le 29e Régiment d’Infanterie à Gerardmer (Vosges). En 1939, il demande à passer dans la Légion Étrangère et voit sa requête acceptée.

– Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, Gabriel Brunet de Sairigné se trouve en Algérie, avant d’être versé dans la nouvelle 13e Demi-Brigade de la Légion Étrangère sous les ordres du Colonel Monclar et aux côtés du géorgien Dimitri Amilakvari.

– Brunet de Sairigné combat d’abord en Norvège avant d’être parmi les premiers à rejoindre les maigres forces de la France Libre, toujours aux côtés de Monclar. Dès 1940, il est de tous les combats de la 1re Brigade de la France Libre Érythrée et Éthiopie contre les Italiens, Afrique du Nord et Bir-Hakeim. En 1943, la 13e DBLE forme la 1re Division de Marche d’Infanterie que les premiers officiers ralliés préfèrent appelés 1re Division de la France Libre. Elle est placée sous le commandement du Général Diego Brosset. Mais avec Bernard Saint-Hillier, Laurent-Champrosay, d’Amyot-d’Inville et Prunet-Foch, il forme un véritable cénacle qui veille jalousement sur les nouvelles incorporations. En Italie, les officiers acceptent très mal les nouveaux venus gradés que l’état-major du Général de Lattre tentent de leur imposer (J-Ch. Notin). Promu Capitaine, Gabriel Brunet de Sairigné commande en 1944 le 1er Bataillon de la Légion Étrangère. Il est alors de tous les combats jusqu’à la capitulation de l’Allemagne : campagne d’Italie (percée de Monts Auruncci, poursuite de Toscane), libération de la Provence, remontée du Rhône, libération de la Franche Comté jusqu’aux Vosges, bataille de la Poche de Colmar, Grussenheim et campagne des Alpes de 1945.

– En 1946, promu Lieutenant-Colonel, il prend le commandement de la 13e DBLE et part pour l’Indochine aux côtés du Général Leclerc. Il mène des opérations contre le Viet-Minh dans la région de Hoc Monh et la Plaine des Joncs. Il est tué à Dalat dans l’attaque d’un convoi.

Titulaire de plusieurs décorations dont la Légion d’Honneur, la Croix de Guerre 1939-1945 et la Croix de Guerre TOE. Il repose aujourd’hui à Moutiers-les-Mauxfaits en Vendée.