Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 20 janvier 1666 : Disparition de la Reine Anne d’Autriche

20 janvier 1666 : Disparition de la Reine Anne d’Autriche

Incontestablement, l’épouse mal-aimée de Louis XIII aura été l’un des personnages-clés du Grand Siècle, préparant – avec l’aide du Cardinal Mazarin – l’apogée du règne de son Fils lors de la Régence face au turbulent Peuple de Paris, au Parlement et aux Grands Princes.
anne_d_autriche_reine_de_france-d2ffd– Après la mort de Mazarin (1661) au début du règne personnel de Louis XIV, Anne d’Autriche âgée de cinquante-neuf ans, laisse tout rôle politique et se retire au couvent de l’Eglise du Val de Grâce (entre Sainte-Geneviève et Port-Royal, aujourd’hui dans le cinquième arrondissement) pour se consacrer à la prière et aux œuvres de Charité.
Mais un cancer du sein a bientôt raison de la Reine. Ramenée au Louvre en 1665, pour y être soignée, elle finit par être emportée par la maladie le 20 janvier 1666 après une douloureuse agonie. Et ce, malgré les efforts – sinon l’acharnement – des médecins de la Maison Royale. Ces deux fils, le Roi et Monsieur (le Duc Philippe d’Orléans) l’ont veillée et assistée presque nuits et jours jusqu’à son dernier souffle.