Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 21 octobre 1987 : Disparition de Lino Ventura

21 octobre 1987 : Disparition de Lino Ventura

Né en 1920 à Paris, fils d’un représentant de commerce italien, Angielino Giuseppe Pasquale Borrini  Ventura, dit Lino, commence sa carrière comme catcheur. Victime d’une mauvaise chute, il profite de sa corpulence pour entamer une carrière d’acteur.

– Il se fait peu à peu connaître dans les années 1950-1960 dans des seconds rôles auprès de Jean Gabin et Bernard Blier. Ce seront surtout Jacques Becker et Gilles Grangier qui lui ouvriront grand les portes de sa très belle carrière. Il tournera avec les plus grands dont Jean Delannoy, Henri-Georges Clouzot, Jean-Pierre Melville, Georges Lautner, Robert Enrico, Robert Enrico, Henri Verneuil et Claude Pinotteau. Lino Ventura deviendra en outre un habitué des répliques de Michel Audiard.

– Il a enfin fondé l’association Perce-Neige qui vient en aide aux enfants atteints de trisomie.

Citons parmi sa riche filmographie :
« Touchez pas au Grisbi » (J. Becker), « Razzia sur la schnouf » (H. Decoin), « Maigret tend un piège » (J. Delannoy), « Le gorille vous salue bien » (B. Borderie), « Ascenseur pour l’échafaud » (L. Malle), «  Un taxi pour Tobrouk » (D. de La Patellière), « Le bateau d’Emile » (D. de la Patellière), « Les Tontons Flingueurs » (G. Lautner), « Cent Mille Dollars au Soleil » (H. Verneuil), « Les Barbouzes » (G. Lautner), « Ne nous fâchons pas » (G. Lautner), « Les grandes gueules » (R. Enrico), « L’arme à gauche » (Cl. Sautet), « La métamorphose des cloportes » (P. Granier-Deferre), « Le Deuxième souffle » (J-P. Melville), « L’Armée des Ombres » (J-P. Melville), « Le clan des Siciliens » (H. Verneuil), « L’Emmerdeur » (E. Molinaro), « L’Aventure c’est l’aventure » (Cl. Lelouch), « Le Silencieux » (Cl. Pinoteau), « Espion, lève-toi » (Y. Boisset) et « Garde à vue » (C. Miller)