Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 23 novembre 1840 : Mort de Louis de Bonald

23 novembre 1840 : Mort de Louis de Bonald

Penseur de la Contre-Révolution sous la restauration, gallican (ce qui l’oppose à Joseph de Maistre), il n’en prône pas moins une société fondée sur la doctrine chrétienne et le conservatisme social où Dieu est souverain.

– S’il a accueilli favorablement les
réformes des années 1789-1790, Louis de Bonald fut traumatisé par le choc de la Terreur, ce qui le conduisit à combattre pour la restauration d’une société de Droit Divin (avec un gouvernement monarchique) et à rejeter la pensée de Rousseau.

– Un temps ministre de Louis XVIII, il promulgua une loi interdisant le divorce.
« [les gouvernements] sont surtout de droit divin lorsqu’ils sont conformes aux lois naturelles de l’ordre social dont le suprême législateur est l’auteur et le conservateur, et le pouvoir public ainsi considéré n’est pas plus ni autrement de droit divin que le pouvoir domestique.
Et les imposteurs qui disent, et les sots qui répètent que nous croyons telle ou telle famille, tel ou tel homme visiblement désigné par la providence pour régner sur un peuple nous prêtent gratuitement une absurdité pour avoir le facile mérite de la combattre, et sous ce rapport, la famille des bourbons n’était pas plus de droit divin que celle des ottomans. »

(Réflexions sur la Révolution de juillet 1830)