Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 27 novembre 1382 : Victoire de Charles VI à Roosebeke ou du Mont-d’Or

27 novembre 1382 : Victoire de Charles VI à Roosebeke ou du Mont-d’Or

Alors que Paris est aux mains des Maillotins, l’Ost de Charles VI vient en aide au Comte de Flandres Louis de Male, beau-père du Duc de Bourgogne Philippe II le Hardi, oncle du Roi.

– L’Armée Royale (16 000 chevaliers et hommes d’armes) est commandée par trois vétérans de la guerre contre les Anglais sous Charles V : le vieux Connétable Olivier V de Clisson, le Maréchal Louis de Sancerre et le Maréchal Jehan IV de Mauquenchy « Mouton » de Blainville. En face, 40 000 hommes (effectif titanesque pour l’époque) des milices flamandes rassemblés par Philippe van Ardewelde. Mais les Français ont un avantage. Tacticien avisé, Clisson a conseillé à Charles VI – qui a sa confiance – de se placer dos au soleil. Les hommes d’Aldewerde avanceront donc avec une visibilité fortement réduite.

Charles VI est tenu en arrière, laissant ses capitaines en première ligne. Le Centre français aux ordres de Sancerre doit reculer sous l’assaut en masse des Flamands… qui négligent les ailes françaises. Clisson et « Mouton » de Blainville en profitent pour lancer les deux ailes en tenaille sur la masse des flamands qui se font tailler en charpie par la chevalerie royale. Au soir de la bataille, 26 000 cadavres de miliciens jonchent le sol. Selon le chroniqueur Jehan Froissart, le corps d’Aldewerde est retrouvé mort dans un fossé et pendu à un gibet en guise de symbole et d’avertissement.
Source :
– MINOIS Georges : La Guerre de Cent Ans, Perrin Coll. Tempus