Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 28 février, jour du Bienheureux Père Brottier

28 février, jour du Bienheureux Père Brottier

– Né le 7 septembre 1876 à La Ferté-Saint-Cyr dans le département du Loir-et-Cher, solidement instruit dans la Foi Chrétienne, il entre au petit séminaire de Blois en 1889. Ordonné prêtre en 1892 malgré de fortes migraines chroniques, il est d’abord professeur au collège de Pontlevoy avant que sa vocation de missionnaire ne le fasse entrer dans la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritain), ordre séculier qui agit en Afrique de l’Ouest.

– En 1903, il est vicaire à la Paroisse Saint-Louis du Sénégal. où il fonde un patronage pour s’occuper des enfants. Il tient aussi une revue, L’Écho de Saint-Louis et dirige une chorale. Après un passage chez les Trappistes de Lérins, il revient à Dakar en tant que Vicaire Général et lève des fonds pour la construction de la Cathédrale du Souvenir Africain.

En 1914, il se porte volontaire pour servir comme aumônier militaire au sein du 26e Régiment d’Infanterie. Il sera décoré de la Légion d’Honneur pour faits de bravoure.
– En 1918, chose étonnante pour l’époque, il fonde avec Georges Clémenceau – peu réputé de sympathies envers le clergé – l’Union des Combattants.

Mais la grande œuvre de sa vie a été la Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil, oeuvre sociale destinée à l’accueil et à l’insertion de jeunes en difficulté. La Fondation existe toujours et est répartie dans toute la France.
Le Père Daniel Brottier disparaît le 28 février 1936. Il sera été béatifié par Saint Jean-Paul II le 25 novembre 1984.