Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 28 mars 1809 : Victoire de Medellin

28 mars 1809 : Victoire de Medellin

Passée dans l’oubli, cette bataille a eu lieu au sud-est de la ville de Medellin (Estrémadure, non loin de Badajoz) sur la Guardiana, entre les 17 000 français et Allemands de la Confédération du Rhin du Général Claude-Victor Perrin dit Victor et 23 000 Espagnols du Général Gregorio Garcia de la Cuesta.

Général Victoir (Claude-Victor Perrin)

– Après une canonade, de la Cuesta envoie toutes ses forces (sans avoir fait disposer des réserves) contre les ailes françaises que gardent les dragons de Victor du Fay de la Tour-Maubourg (gauche) et Antoine de La Salle (droite). Lasalle doit batailler ferme face aux cavaliers et fantassins espagnols car il a la Guardiana dans son dos.
Cependant, après que  les ailes françaises aient reculé, Eugène-Casimir Villatte (centre) expédie ses fantassins (94e de Ligne et Grenadiers) et plusieurs canons pour stabiliser la situation.

 

– Dans le même temps, sur l’aile gauche, de la Cuesta continue de lancer son infanterie et sa cavalerie en avant et il faut que les Français forment les carrés avant que La Tour-Maubourg fasse charger ses Hussards pour mettre la cavalerie espagnole. L’infanterie hispanique se retrouve alors isolée et choisit de quitter le champ de bataille.

– Les choses tournent donc à l’avantage de la Grande Armée. Villatte fait parvenir sept bataillons d’infanterie à La Salle qui peut envoyer ses Dragons, Hussards et Chasseurs à Cheval décimer les fantassins ennemis. Et bientôt, c’est tout le centre du dispositif espagnol qui se retrouve assailli de tous côtés. De la Cuesta choisit alors de se retirer.

Antoine Charles Louis de Lasalle

– Les Français ont perdu 1 000 hommes mais le bilan est désastreux pour les Espagnols qui laissent 8 000 tués et blessés sur le terrain ainsi que 2 000 prisonniers et 20 canons aux Français.