Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 28 novembre 1947 : Mort du Général Leclerc (Philippe de Hautecloque)

28 novembre 1947 : Mort du Général Leclerc (Philippe de Hautecloque)

Représentant de la vieille noblesse picarde, sorti de Saint-Cyr, il sert d’abord au Maroc dans la Cavalerie. En 1940, il combat comme officier dans la 43e Division d’Infanterie dans la région de Dunkerque. Prisonnier, il s’évade via le Portugal et rejoint Londres. Dès 1940, il s’emploie à rallier plusieurs garnisons de l’Afrique Occidentale Française et de l’Afrique Équatoriale Française (Gabon, Tchad…).


– Il est l’un des  premiers chefs de la France Libre et sera le commandant de la Colonne Leclerc (Libye, Tunisie) devenue 2e Division de la France Libre, puis 2e Division Blindée. Après un passage par la Grande-Bretagne pour entraînement, Leclerc et ses 16 000 soldats vont participer à la Libération de Paris, à la Campagne de Lorraine sous commandement américain* (victoires de Dompaire et Baccarat), à la percée des Vosges, à la libération de Strasbourg, aux combats d’Alsace lors de l’Opération Nordwind, puis aux combats d’Allemagne à la toute fin de la guerre.

– Le 2 septembre 1945, il signe, au nom de la France, l’acte de capitulation du Japon sur le pont du cuirassé USS Missouri.

Réaliste quand à la question de l’Indochine, il comprend qu’il faut mieux négocier avec Hô Chi-Minh que d’employer la manière forte comme le réclamera l’Amiral Thierry d’Argenlieu.

– C’est lors d’une inspection des forces françaises en Algérie qu’il trouve la mort dans un accident d’avion. Il aura droit à des obsèques nationales célébrées à Notre-Dame de Paris et sera élevé à la dignité de Maréchal de France à titre posthume.

Ouvrage : Jean-Christophe Notin : Leclerc, Perrin

* Voir articles sur la Campagne de Lorraine de 1944