Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 31 octobre 1996 : Disparition de Marcel Carné

31 octobre 1996 : Disparition de Marcel Carné

Né en 1906 à Paris dans le quartier des Batignolles, fils d’un ébéniste, Marcel Carné perd sa mère très jeune et est éduqué par sa grand-mère qui lui fait découvrir le cinéma. Le jeune garçon tombe très vite épris du Septième Art.
D’abord ébéniste, puis employé de banque et de compagnie d’Assurances, Marcel Carné obtient un poste d’assistant-réalisateur auprès de Jacques Feyder. Après son service militaire effectué en Rhénanie de 1928 à 1929, il retourne au cinéma comme assistant-réalisateur pour Richard Oswald, René Clair et toujours Jacques Feyder.

– Il réalise son premier film en 1936 (« Jenny »), avant de rencontrer Jacques Prévert qui va lui signer une grande partie de ses dialogues. De la collaboration de ce duo, naîtront des films d’une grande profondeur, embellis par un remarquable jeu de la caméra. En 1937 sort « Drôle de drame », avant l’exceptionnel « Hôtel du Nord », avec Louis Jouvet et Arletty. Viennent ensuite « Le jour se lève » et « Quai des Brumes » avec Jean Gabin et Michelle Morgan. Considéré aujourd’hui comme une œuvre de référence du Cinéma Français, « Quai des brumes » a été brocardé autant par Jean Renoir qui le considérait comme « fasciste », que par Lucien Rebatet qui dénonce « l’enjuivement de Carné ».

– Durant l’Occupation allemande, Marcel Carmé continue de réaliser. S’il ne se place pas dans l’illégalité, il fait en sorte de conserver la liberté de création. Il tourne alors deux de ses chefs d’œuvres, « Les visiteurs du soir », conte médiéval et surtout « Les enfants du paradis » avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur et Pierre Renoir. Carné dira plus tard lors d’un entretien donné au « Monde » :  « Le poids des Enfants du Paradis ne cesse de m’écraser. On attend de moi que je refasse le même film aujourd’hui. Comme si c’était possible ».

– Après la Seconde Guerre mondiale, Marcel Carné réalise « Les portes de la nuit » et « La fleur de l’âge ». Il va tourner jusqu’en 1991 mais beaucoup moins. Sortiront néanmoins des films comme « La Marie du port », « Juliette ou la Clé des songes », « Thérèse Raquin », « L’Air de Paris », « Les tricheurs », « Terrain vague », « Les jeunes loups », « Les assassins de l’ordre », « La merveilleuse visite » et « La Bible ». Son dernier film « La mouche » est resté inachevé.