Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 5 février 1369 : Charles V et les Consuls de Cahors

5 février 1369 : Charles V et les Consuls de Cahors

Suite aux Appels Gascons, à la confiscation de l’Aquitaine, à la proclamation de la souveraineté sur la Guyenne et à la condamnation d’Edouard de Woodstock Prince de Galles par le Parlement de Paris pour sa politique fiscale, Charles V reçoit le soutien des Consuls (collège de notables chargé de l’administration d’une ville ou d’une place forte) de la Bonne Ville de Cahors. Ceux-ci jurent de porter secours au Roi de France et proclament que « sous domination anglaise ils n’avaient cessé d’être Français ».
Pour le « Roi Sage » c’est un succès puisque le ralliement de la place de Cahors lui assure aussi celui du Quercy.

– Grâce à sa diplomatie qui visait la reconquête des terres françaises perdues au Traité de Brétigny (1357), Charles V s’était assuré le soutien des Seigneurs du Périgord et de Gascogne (dont le puissant Jean d’Armagnac) qui étaient au départ vassaux du Roi d’Angleterre avant de « tourner françoys » , excédés par la politique fiscale du Prince de Galles.