Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 7 novembre 1930 : Disparition du Cardinal Alexis-Armand Charost

7 novembre 1930 : Disparition du Cardinal Alexis-Armand Charost

Archevêque de Lille pendant la Grande Guerre, Mgr. Charost a été reconnu pour son attitude courageuse face à l’Armée allemande pendant quatre ans.

200px-Alexis-Armand_Charost– Né en 1860 au Mans, Alexis-Armand Charost entre
au Petit Séminaire de Précigné pour y étudier la Théologie. Il étudie successivement au Grand Séminaire du Mans, à Angers et Rome. Ordonné prêtre en 1883, il exerce son début d’apostolat à Rome avant de revenir en France pour enseigner au sein d’une école Catholique.

– Secrétaire Général de l’Archevêque de Rennes Guillaume-Marie Labouré entre 1894 et 1899, il devient son Vicaire Général de 1909 à 1913. Ordonné Évêque titutlaire de Miletopolis par Saint Pie X, il devient ensuite Vicaire Général de Cambrai. Enfin, à la fin de l’année 1913, il est ordonné Archevêque de Lille.

– En 1914, les armées du Kaiser envahissent le nord de la France et viennent occuper Lille. Monseigneur Charost se retrouve en première ligne et défend les populations de son diocèse contre les mesures de l’occupant, comme les arrestations et les travaux forcés. Ses appels à Benoît XV resteront sans réponse du fait de la stricte politique de neutralité du Saint-Siège. En 1917, le Gouverneur allemand lui ordonne de décrocher les cloches de la Cathédrale de Lille. L’Archevêque refuse obstinément. L’année suivante, les autorités allemandes déclenchent une vague de perquisitions dans toutes les églises de Lille.

– En 1920, Monseigneur Alexis-Armand Charost se voit décerner la Légion d’Honneur pour son comportement durant le conflit. Il demande alors qu’elle lui soit remise à Lille même. Il est créé Cardinal par Benoît XV lors du consistoire de 1922.