Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Brève chronique du 6 juin 1944 – 2

Brève chronique du 6 juin 1944 – 2

07h30  – En raison d’une heure de décalage de la marrée montante par rapport au secteur américain, les forces Britanniques des XXXth Corps (secteur Gold Beach) et Ist Corps (secteurs Juno et Sword Beaches) débarquent sur leurs plages.

– Gold Beach : (Secteur compris entre Arromanches et Le Hamel), débarquement de la vétérane 50th Northumberland Division du Maj.Gen. David H. Graham, du 47th Royal Marines Commando du Lt.Col. Philipps, ainsi que de la 8th Armoured Brigade de Cracroft.
Le secteur de Gold s’avère être le plus calme malgré de une résistance plus forte sur l’aile gauche de la 50th Division, ce qui aurait fait dire à un Tommy resté anonyme : « Seigneur, ça doit être une plage privée, je crois que nous dérangeons« .

Notons que la 50th Division récoltera l’unique Victoria Cross décernée pour le 6 juin. Elle reviendra au Lance-Corporal Stanley Hollis du 1st Battalion Hampshire pour s’être emparé seul de trois blockhaüse allemands armé de son fusil-mitrailleur Bren.

– Juno Beach : (secteur entre Bernières-sur-Mer et Corseulles) : Débarquement de 3rd Canadian Division ( Maj.Gen. Rodney E. Keller avec les 7th et 8th Brigades), ainsi que du 48th Royal Marines Commando et les trois Battalions de la 2nd Canadian Armoured Brigade (1st Canadian Hussars, Sherbrooke Fusiliers et Fort Garry Horse).

Les Canadiens se heurtent à une forte résistance allemands sur la plage ce qui oblige les artilleurs montés sur les canons automoteurs M7 Priest qui sont toujours dans les barges LCT toujours à flots de pilonner les positions allemands. Mais grâce à l’appui des chars Sherman amphibies et des blindés spéciaux, les Canadiens finissent par enfoncer les défenses ennemies.

Débarquent notamment à Juno les soldats Canadiens Français du Régiment de la Chaudière du Lt.Col. Mathieu (drapeau ci-dessous).

– Sword Beach : (Lion-sur-Mer – Ouistreham), débarquement de la 3rd Infantry Division britannique du Maj.Gen. Thomas Rennie, de la 27th Armoured Brigade, ainsi que de la 1st Special Service Brigade de Lord Lovat à laquelle sont intégrés les 177 Français du 1er Bataillon de Fusiliers Marins du Capitaine de Vaisseaux Philippe Kieffer (RM Cdo N°4 du Col. Dawson). Ces derniers furent d’ailleurs les premiers à fouler le sable de Sword, les Anglais leur en ayant laissé le courtois privilège. Kieffer avait dit à ses hommes :  » Il n’y en aura peut-être pas dix d’entre nous qui reviendront. Mais celui qui ne veut pas partir, il peut sortir des rangs, je ne lui en voudrai pas ».

Les Français s’empareront de Riva Bella et du Casino de Ouistreham, pendant que la Brigade de Lovat, guidée par la cornemuse de Bill Millin iront relever les paras d’Howard à Bénouville. Lovat s’excusera notamment auprès du Major en ces termes : « Heureux de vous voir John ! Je vous avais dit ‘midi pétante’, veuillez m’excuser d’avoir tardé deux minutes ! »

Pendant ce temps, la 3rd ID et la 27th AB tenteront de prendre Caen au soir du 6 juin mais une contre-attaque de la 21.Panzer-Division entièrement improvisée et menée par l’Oberst Hermann von Oppeln-Bronikowski (commandant du Panzer-Regiment. 21) empêchera les Britanniques de prendre Caen, même si l’assaut des blindées allemands fut repoussé par la 27th, les pièces d’artillerie de marine et les avions d’attaque au sol de la RAF.

Le débarquement de Normandie s’achève sur un succès malgré les pertes. La Bataille de Normandie commence. Elle durera deux mois.

Lire :
– WIEVORKA Olivier : Histoire du Débarquement de Normandie, Perrin, Paris, 2007
– QUELLIEN Jean : Le Débarquement de Normandie, Ouest France, 2000
– BLUMENSON Martin : La Libération. Histoire Officielle de l’Armée Américaine, Ed. Charles Corlet, Condé-sur-Noireau
– BEEVOR Anthony : Le débarquement et la bataille de Normandie, Perrin, Paris, 2009
– AMBROSE Stephen : Band of Brothers
– AMROSE Stephen : D-Day

*Articles de revues de vulgarisation d’histoire militaire
Ligne de Front
Batailles et Blindés
Militaria
– Collections des éditions Heimdal