Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Chroniques de la Bataille de Normandie – 27/ Opération « Bluecoat » (Seconde partie)

Chroniques de la Bataille de Normandie – 27/ Opération « Bluecoat » (Seconde partie)

2 – SUCCÈS POUR LES « TAUREAUX » DE ROBERTS (31 JUILLET – 2 AOÛT)

Durant la nuit du 30 au 31 juillet, les Royal Engineers nettoient les secteurs de progression des unités au sol parsemés des mines.  Ensuite, conformément à la procédure en vigueur chez les Britanniques, elle est précédée par un fort tir de barrage d’artillerie donné par les bouches à feu des VIIIth et XXXth Corps.

5th-guards-armoured-brigade-set-1-[3]-200-p– Suivant le barrage roulant, la 15th Scottish Division de McMillan démarre son attaque sous un ciel radieux matinal à 06h00 du matin tente de s’emparer de la Cote 309 avec l’appui de la 6th Independant Guards Tank Brigade. Mais elle est fortement ralentie par les défenses en profondeur de la 326. ID sans pour autant s’arrêter. C’est alors que 3 Jagdpanther du sch-PzJg.Abt. 654 lancent une contre-attaque contre la 6th IGTB. Les Guards réussissent à repousser les assaillants au prix de 10 Mk VII Churchill détruits. Le lendemain, après le retrait des redoutables engins, les Ecossais et plusieurs Churchill parviennent à s’assurer le contrôle de la Cote 309 et de Fourquerie.

– Les choses se passent mieux du côté de la 11th Armoured Division. Celle-ci s’empare en vitesse de Saint-Martin-des-Besaces dans l’après-midi du 31 juillet. Roberts ordonne alors à ses deux Assault Brigade Groups de poursuivre leur route vers la Souleuvre en tournant Forêt l’Evêque par le sud-est. C’est alors qu’un détachement du 2nd Bn. Household Cavalry commandé par le Lieutenant.Colonel Dick Powle et lancé en avant-garde débouche d’un bois au nord de Canville et s’empare d’un pont sur la Souleuvre laissé sans surveillance par l’ennemi. Le petit ouvrage est plutôt bien situé car il sépare le dispositif de la 3. Fallschirm-Division (7. Armee) de la 326. ID. Roberts en est immédiatement informé et n’hésite pas une seconde. Il envoie donc des renforts sur la rive gauche (sud) de la Souleuvre.
La brèche créée pars les Britanniques ne tarde pas à inquiéter Hans von Kluge qui expédie en urgence les éléments affaiblis de la 21. PzD pour soutenir la 326. ID.

SdKfz 176 Jagdpanther

SdKfz 273 Jagdpanther

– A l’aube du 1er août, 2 Squadrons du 23rd Hussars repoussent les faibles unités ennemies qu’il rencontre et atteint Le Bény-Bocage dans la vallée de la Souleuvre, assurant un second point de passage à la 11th Armoured. Parti de Burcy, le 29th Assault Brigade Group d’Harvey attaque ensuite avec succès vers la Ferronière et atteint Pavée à la tombée de la nuit.

– De leur côté, les fantassins du 4th Bn. King’s Own Shropshire Light Infantry (159th ABG) avancent vers Catheolles mais rencontrent une vive résistance de la part d’éléments de la 9. SS-PzD « Hohenstaufen ». Le 2 août, le 2nd Household s’empare de Presles. L’incontestable succès de la division de Roberts incite alors Dempsey à introduire la 3rd Division de Whilster derrière la rive gauche de la Souleuvre afin de s’emparer de Vire.

infantry-on-carrier-normandy
3 – GUARDS CONTRE « HOHENSTAUFEN »

– Placée à l’extrémité-ouest du VIIIth Corps, la Guards Armoured Division d’Adair démarre son assaut à 05h00 du matin. Le 2nd Bn. Irish Guards du Lt.Col Joseph O.E. Vandeleur et le 5th Bn. Coldstream Guards (Infanterie) avancent vers le village de Saint-Denis-Maisoncelles au sud de Saint-Martin-des-Besaces, défendu par des éléments de la 21. PzD, le Grenadier-Regiment 756 et la 326. ID.  Un furieux combat s’engage alors entre Guards  et Allemands, ces derniers ralentissant l’avance de la division d’Adair.

– Le 2 août à 02h00, Adair engage sa seconde force mixte alliant le 3rd Bn. Irish Guards (fantassins portés) et le 3rd Bn. Scots Guards tiré de la 6th GTB. Malheureusement les Guards sont repoussés près de Catheolles et de Montamy très bien défendus par les Allemands. Adair choisit alors de contourner l’obstacle et de se diriger vers Saint-Charles-de-Percy. Celui-ci se heurte à une forte résistance de la part d’éléments de la 9. SS PzD « Hohenstauffen » mais réussit à libérer Saint-Charles et se dirige vers La Marvindière avant d’être rejoint par le 2nd Bn. Welsh Guards (chars) et les fantassins portés du 1st Bn. Grenadier Guards. L’avance se poursuit alors vers Drouet tenu par des éléments de la « Hohenstaufen ». Au prix d’un furieux engagement, les Guards emportent la Bourgade mais doivent abandonner plusieurs pans de terrain conquis en raison d’une contre-attaque des Waffen-SS. La situation n’évoluant que très peu, Friedrich-Wilhelm Bock, nouveau patron de la 9. SS PzD, fait donner son artillerie sur Drouet.

Major.General Allan H.S. Adair, commandant des Guards

Major.General Allan H.S. Adair, commandant des Guards

– Le 3 août à 02h45, Adair envoie le 153rd Field Artillery Regiment appuyer ses chars et ses fantassins à l’ouest de Maisoncelles face à la « Hohenstaufen » mais l’action s’avère inutile. En revanche, des éléments du 3rd Irish Guard appuyé par plusieurs Sherman du 1st Bn. Coldstream Guards réussissent à pénétrer dans le secteur de Saint-Charles-de-Percy tenu par des snipers et des éléments antichars. Le bourg sera finalement nettoyé le lendemain.

– De leur côté, les 2nd Irish, 5th Coldstream et 1st Welsh Guards progressent vers La Marvindière où ils doivent faire face à un fort parti accrocheur de la « Hohenstaufen ». La situation se débloque en faveur des Guards lorsqu’une Task Force constituée du 3rd Scots Guards, d’éléments du 75th Anti-Tank Regiment et de quelques véhicules blindés réussit à conquérir la Cote 192, ce qui vient menace les positions allemandes de Drouet. Le 2nd Welsh et le 1st Coldstream peuvent alors lancer un nouvel assaut qui permet de dégager Drouet, Montchamps et Montchauvet le 4 août.

– Le 5 août à 10h00 : le 5th Coldstream subit une contre-attaque de la part de la « Hohenstaufen » à Maisoncelles. Malgré le fait que les Britanniques doivent reculer, les Waffen-SS connaissent eux-aussi des pertes et doivent se replier au vu de leur effectif déjà réduit.

– Le 6 août à 11h00, le 2nd Irish et le 5th Coldstream attaquent les positions allemandes au Busq près d’Etry. Essuyant un tir nourri de mortiers et de mitrailleuses MG, les Britanniques réussissent à capturer le village mais les hommes de la « Hohenstaufen » tiennent toujours les hauteurs. Une tentative est lancée pour prendre les Grands-Bonfaits et le Busq durant la journée du 7 août mais l’arrivée d’un groupement de Panzer IV du SS-Pz-Regt 9 forte les britanniques ne plus rien tenter durant la journée. Adair reçoit alors l’ordre de placer sa division en position défensive car plus au nord-est, Bluecoat prend une tournure imprévue.

Cromwell-tanks-advance

 

 

[Suite]