Vous êtes ici : France Histoire Esperance » Tourisme » Dijon, Limoges : escapades dans nos régions

Dijon, Limoges : escapades dans nos régions

Le joli mois de mai voit fleurir les festivals.  Théâtre en mai  à Dijon, foire de la Saint Loup à Limoges : l’occasion rêvée de découvrir ces deux capitales régionales dynamiques.

Comme un joyau dans l’écrin mordoré des vignobles, l’ancienne capitale des ducs de Bourgogne est riche d’un patrimoine architectural unique. Il témoigne de la puissance d’un Empire s’étendant au XIVe siècle des Flandres à la Savoie. Ruelles sinueuses, vieilles maisons à pans de bois, hôtels particuliers entre cour et jardin, églises par dizaines : arpenter les rues de la ville est la promesse d’un voyage dans le temps !

Les immanquables

Le palais des ducs de Bourgogne paraît toujours garder la ville du haut de ses deux donjons. Ne manquez pas de visiter le Musée des Beaux Arts, dans la Salle du Logis. Il abrite les tombeaux des ducs : sous les gisants de marbre sont sculptées des rangées d’arcades qui abritent les  pleurants , figures d’albâtre admirables de finesse et d’élégance.

Direction l’enceinte de l’ancienne chartreuse de Champmol. Depuis un an, le Puits de Moïse a rouvert au public. Ce chef d’oeuvre méconnu de l’art médiéval d’Occident se présente sous la forme d’une pile hexagonale qui constituait la base d’un Calvaire monumental. Les statues représentant six prophètes de l’Ancien Testament sont si finement ciselées et si riches de symbolisme qu’elles restent un sujet d’étude privilégié pour les historiens d’art. Renseignements : Office de tourisme de Dijon, www.visitdijon.com

Faites-vous plaisir

La capitale bourguignonne est aussi la vitrine d’un certain art de vivre à la française. Les boutiques regorgent de produits locaux. Moutarde, escargots, pains d’épices à l’anis, crème de cassis, truffes, fromages : une ode au terroir et à la bonne chère !

Le saviez-vous ?

Le kir, ce fameux cocktail au vin blanc et à la crème de cassis, tient son nom du chanoine Kir, maire de Dijon de 1945 à 1968 et grand amateur du blanc-cass’ !

La capitale du Limousin est aussi la capitale mondiale des arts du feu : émaux, vitraux, porcelaine… La ville a su préserver et développer sa tradition porcelainière, devenue synonyme d’excellence et exportée dans le monde entier.

Les immanquables

Le four des Casseaux en briques rouges, avec ses 5 mètres de diamètre, est le dernier témoin d’un temps où, des hauteurs de Limoges, le visiteur était saisi par un ciel rougeoyant, à la lueur des fourneaux. Il est adossé à deux espaces d’exposition où est retracée l’histoire de la porcelaine, et à la manufacture artisanale de Royal Limoges, dont la visite est incontournable !

Non loin de la cathédrale en granit, le Musée National de la Porcelaine renferme la plus importante collection au monde. Partout dans les rues, des touches de porcelaine habillent les immeubles, les places, les fontaines, ou les pavillons Art Déco. Limoges, une ville à l’architecture éclectique !

Faites-vous plaisir

Laissez-vous happer par le quartier des ponticauds ! Délimité par les deux ponts de pierre Saint Martial et Saint Étienne, c’était là le royaume du petit peuple ouvrier, des guinguettes et des bastringues. C’est aujourd’hui un îlot de calme et de verdure, paradis des pêcheurs à la ligne. Autour de la petite place de Compostelle, les ruelles pavées guident toujours les pèlerins de Saint-Jacques. Vous pourrez déguster dans des petits restaurants au bord de la Vienne le fameux cochon culnoir que des éleveurs ont remis au goût du jour !

Renseignements : Office de tourisme de Limoges, www.limoges-tourisme.com