Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Disparition de Maïti Girtanner

Disparition de Maïti Girtanner

C’est le quotidien La Croix qui vient de l’annoncer dans son numéro d’aujourd’hui 31 mars 2014. Le 28 mars dernier, Maïti Girtanner quittait le petit cercle de plus en plus restreint des derniers Catholiques ayant résisté au Nazisme.
970905wb-Maiti-Girtanner-Comment-avoir-la-certitude-du-pardon
Née en 1922 à Saint-Gall en Suisse d’un père helvète protestant et d’une mère française, Maïti Girtanner reçoit une éducation tournée vers la lecture de la Bible. Cependant, son chemin de Foi lamènera vers le Catholicisme et notamment vers la spiritualité dominicaine.

Très douée pour la musique et notamment le piano, Maïti Girtanner étudie au Conservatoire de Paris et produit son premier grand concert à l’âge de douze ans seulement.
Après l’invasion de la France, elle réside près de Poitiers et décide de s’engager dans la Résistance. Elle réussit à former son propre réseau qui consacre au renseignement et à fournir des faux papiers. Voici ce qu’elle a dit de son engagement :
« Quand j’ai commencé à faire de la Résistance j’avais conscience d’entrer dans une situation périlleuse. C’est pourquoi je ne pouvais pas m’attendre à ce que l’on me fasse de cadeau, de l’autre côté. […] Mais aussi la conscience, donnée par grâce, d’une mission à accomplir, si petite soit-elle. Même si c’est une mission de fourmi par rapport à l’immensité du désastre qu’était la France, écrasée et occupée. »

Mais en 1942, elle est arrêtée avec la quasi-totalité de son réseau. Comme elle ne veut pas parler, elle est remise à un jeune médecin surnommé Leo qui devient son bourreau. Pendant plusieurs jours, Maïti Girtanner est affreusement torturée, avec un sadisme inconcevable. Elle doit la vie sauve grâce à l’intervention de personnalités suisses de la Croix Rouge. Mais ses mains sont bien trop meurtries pour qu’elle puisse recommencer à jouer du piano.
Elle se consacre à la vie spirituelle après la guerre quand en 1984, son tortionnaire qui sent sa fin proche est pris de profonds remords. Il demande alors à Maîti de venir à son chevet pour lui demander pardon. Maîti accepte et pardonne à Leo.