Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Grands vins du Rhône – Gigondas (3)

Grands vins du Rhône – Gigondas (3)

Situés dos à la Vallée des Dentelles en Provence et exposés au soleil, les vignobles du village de Gigondas donnent un vin solide, charpenté et de longue garde. Le vin de Gigondas est avec le Châteauneuf-du-Pape l’un des seigneurs de cette région viticole.

Tout comme le Châteauneuf, le Gigondas est produit sur une terre sableuse, des sols à cailloux et d’alluvions anciens donnant un alliage de cépages Syrah, Grenache noir, Cinsault et Mourvèdre.

Dotés d’une belle robe rouge sombre évoluant vers de discrètes nuances tuilées avec l’âge, le vin de Gigondas libère un nez de fruits rouges, de mûre, de cassis et de kirsch, avant de révéler du cacao, du café et des épices. Quant aux millésimes, ils libèrent des nuances animales. En bouche, le Gigondas rouge est très charpenté pendant sa jeunesse avant de libérer tout son caractère tanique avec l’âge. Riche en alcool, il est faible en acide ce qui fait de lui un vin de bonne garde.
Montmirail_Gigondas_1_2
Les vignobles de Gigondas produisent aussi un vin rosé qui se distingue de ses « cousins » provençaux par un nez aux notes de fruits cuits et d’arachide grillée, ainsi que par une bouche capiteuse et élégante.

Les Gigondas rouge peuvent se garder pendant huit à dix ans. On les sert de préférence avec des gibiers à poil (lièvre à la royale, civet de cerf ou de sanglier, daubes de marcassin ou de sanglier) ou d’eau (canard), des cuisses de canard confites, du magret de canard, de l’osso bucco, du pigeon rôti, du pigeonneau, du canard aux olives ou braisé, de l’agneau rôti, de l’épaule d’agneau confite, ainsi que du bœuf rôti ou en daube.
Enfin, les rosés peuvent accompagner de la charcuterie, ainsi que des grillades l’été.

Recommandation personnelle :
– Château de Montmirail, Vigneron Indépendant

Sources :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les livrets du vin, 2010
– http://www.platsnetvins.com