Vous êtes ici : France Histoire Esperance » finances » Investir dans le Bitcoin : miner ou acheter ?

Investir dans le Bitcoin : miner ou acheter ?

Le roi Bitcoin (BTC) est devenu incontournable. D’innovation confidentielle réservée aux technophiles, la première des monnaies virtuelles a bien grandi depuis sa naissance, un jour d’août 2008. Désormais, elle s’invite régulièrement dans la presse généraliste, et intéresse de près spéculateurs, entreprises et même états souverains. Vous êtes au nombre des intrigués ? Sachez qu’il y a deux moyens d’acquérir des Bitcoins.
Le premier sera d’attraper votre pioche virtuelle et de miner. Le second ? Acheter directement.

Miner une monnaie virtuelle : ça veut dire quoi ?

Oublions la suie et les corons : miner, quand on parle de Bitcoins et autres monnaies fonctionnant selon le protocole de Proof of Work (preuve de travail), c’est offrir sa puissance de calcul au réseau pour valider les transactions.

Le minage, c’est le procédé qui sécurise toutes les transactions en BTC. Basé sur le système de la blockchain, le Bitcoin offre des transactions infalsifiables.

Dans les faits, miner des BTC, c’est utiliser son matériel informatique pour résoudre des opérations mathématiques complexes. En récompense, le mineur qui résout une opération le plus rapidement se voit attribuer les frais de transaction ainsi que les Bitcoins créés pour l’occasion : idéal pour faire des économies!

Miner est donc un échange simple : vous payez le matériel et l’électricité, et recevez de la monnaie virtuelle en retour.

Miner le Bitcoin : une affaire de plus en plus professionnalisée

miner bitcoinMais le matériel, parlons-en. Si l’on pouvait au début de la monnaie miner avec un simple processeur, puis une carte 3D, la situation a changé : la puissance de calcul nécessaire pour être compétitif est maintenant fantastique, et inaccessible aux particuliers.

Il est certes possible de rejoindre un pool de mineurs, qui mettent en commun leur puissance de calcul et en contrepartie divisent les récompenses entre tous les participants, mais sur une monnaie aussi compétitive que le Bitcoin, même cette option ne se montre plus profitable.

Le minage de Bitcoins est devenue une véritable affaire de professionnels, tout spécialement équipés, qui créent de véritables fermes regroupant des milliers de processeurs et cartes graphiques.

Outre la puissance de calcul gargantuesque d’une telle installation, sa localisation est primordiale : il faut de l’électricité très, très bon marché. Un climat froid est aussi un énorme bonus pour le refroidissement des machines. Impossible à tenir avec les prix d’EDF. De telles fermes se sont principalement installées en Chine ou, nettement plus proche de chez nous, en Islande.

À noter que par la magie du cloud mining, certaines de ces fermes vous proposent de louer leur puissance de calcul pour miner la crypto de votre choix. Mais là encore le meilleur retour sur investissement se fera sur une monnaie autre que le Bitcoin.

Mais il reste une solution simple pour mettre la main sur la précieuse devise virtuelle : du cash !

Acheter du Bitcoin : facile !

L’intérêt pour le BTC n’est pas sans implication. Il est maintenant plus simple que jamais d’échanger devises traditionnelles contre Bitcoins. Nous ne parlons pas des distributeurs automatiques – bien qu’il en existe plus de 3000 dans le monde à l’heure actuelle.

Non, pour investir dans la reine des crypto-monnaies, le plus simple est encore de passer par l’intermédiaire d’un broker (ou courtier) en ligne. Prenez bien sûr garde à choisir votre intermédiaire avec attention !