Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Jean Ambroise Baston de Lariboisière

Jean Ambroise Baston de Lariboisière

Méconnu de nos jours, il était l’un des meilleurs chefs d’artillerie de Napoléon.
Jean Ambroise Baston Comte de Lariboisière voit le jour le 18 août 1759 à Fougères.

LariboisiereJA– Choisissant la carrière des armes, il sert comme
Lieutenant en Second au Régiment de La Fère-Artillerie au sein duquel il fait la connaissance d’un certain BuonapartePremier Lieutenant à la Compagnie de Vigny en 1785 puis Capitaine en 1791, Jean Ambroise de Lariboisière sert dans l’Armée des Vosges en 1792 sous les ordres de Custine. Il prend ensuite le commandement provisoire du Bataillon d’Artillerie de Mayence et la sous-direction du Parc d’Artillerie de l’Armée de Mayence en 1793. Fait prisonnier après la capitulation de la place puis libéré, il commande la Direction du Parc d’Artillerie de Landau, avant d’être confirmé au grade de Chef de Bataillon d’Artillerie (1794). Il prend ensuite la Direction du Parc d’Artillerie de l’Armée du Rhin en 1795.
Promu Chef de Brigade d’Artillerie en 1796, il sert successivement dans l’Armée d’Helvétie, dans l’Armée du Rhin, à Caen et à Strasbourg. En 1804, il dirige l’Ecole d’Artillerie de Strasbourg.

– En 1805, il commande l’Artillerie du Camp de Bruges sous le commandement de Davout, avant de commander aux bouches à feu du 4e Corps du Maréchal Soult. Le 24 novembre 1805, Jean Baston de Lariboisière est promu Directeur des Parcs d’Artillerie de la Grande Armée. C’est donc à ce poste qu’il participe efficacement à Austerlitz, Iéna et Eylau.
Fin février 1807, il commande l’Artillerie du 10e Corps de Lefebvre à Dantzig. Blessé par un boulet ennemi, il refuse d’être évacué et reste à son poste. En 1807 toujours, Napoléon le nomme au commandement de l’Artillerie de la Garde Impériale avec laquelle il participe aux victoires de Heilsberg et Friedland, avant d’être nommé Grand Gouverneur du Hanovre. C’est aussi lui qui fait construire le radeau qui sert à l’entrevue de Napoléon et du Tsar Alexandre Ier à Tilsit.

– En 1808, il commande à l’Artillerie du Corps d’Observation de la Gironde avant d’être envoyé en Espagne. C’est donc en tant que Commandant de l’Artillerie de l’Armée d’Espagne qu’il participe à la victoire de Somosierra et à la prise de Madrid. Rentré en France, il occupe à diverses reprises le poste de Commandant de la Garde Impériale, avant d’être nommé Premier Inspecteur Général de l’Artillerie en remplacement de Songis en 1811.

– Napoléon l’appelle pour participer à la Campagne de Russie, où il fait preuve de remarquables talents d’organisateur, surtout en matière d’approvisionnement. Il sert efficacement aux victoire de Smolensk et de la Moskowa. Son fils cadet, Ferdinand qui sert au 1er Régiment de Carabiniers à Cheval, est tué lors de la seconde bataille. Jean Baston de Lariboisière couvre la retraite française à Krasnoïe mais épuisé, il succombe à Vilnius le 21 décembre 1812.

Source :
– http://www.napoleon-monuments.eu