Vous êtes ici : France Histoire Esperance » Maison / jardin » Les outils indispensables pour le jardin

Les outils indispensables pour le jardin

Métier noble et pas facile à réaliser, le jardinage est l’une des pratiques que l’on n’improvise pas. Cette profession demande de la minutie, du savoir-faire, et une précision sans pareille. Cependant, ces qualités ne suffisent pas. Pour approcher de la perfection, le jardinier a besoin d’être équipé des outils performants et de qualité supérieure. Une variété d’outils existe sur la place marchande ; et même si ces appareils ont chacun une utilité spécifique, il n’en demeure pas  moins vrai que certains sont et restent indispensables pour le jardin.

L’utile et l’agréable pour un jardin sublime

Au mot jardinier s’arrime toujours un maximum d’accessoires. Les plus connus sont : les gants, le sécateur, la bêche, la fourche-bêche, la serfouette, la pelle, le râteau, l’arrosoir, et pour ceux qui dispose d’une pelouse, la tondeuse. Voici ainsi cité, les outils qui font la fierté en jardinerie. Pour ceux qui ne savent pas :

  • Les gants : sont ces matériaux qui épousent les mains et les doigts pour en assurer leur protection entière pendant le déroulement des travaux.
  • Le sécateur : c’est une sorte de paire de ciseaux, plutôt robuste, dont se sert l’agriculteur ou l’horticulteur pour couper des petites branches ou tailler les arbustes.
  • La bêche : l’on s’en sert généralement pour retourner la terre sur de petites surfaces afin d’ameublir celle-ci. Elle n’est pas à confondre avec la pelle, même si elles ont des similitudes.
  • La fourche-bêche : plus solide et plus efficace que la bêche, les agriculteurs l’utilisent pour retourner les sols lourds et argileux, car elle a pour avantage de ne pas sectionner les lombrics.
  • La serfouette : c’est une sorte de houe légère avec deux fers.
  • La pelle : pour plus de précision, elle est formée d’une plaque plus ou moins creuse fixée à un manche. Cet outil sert précisément à prendre et à déplacer des matières pâteuses, en grains, ou en morceaux.
  • Le râteau : C’est cet appareil tracté qui sert à rassembler les fourrages coupés ou les déchets de pelouse tondue.
  • L’arrosoir : est un récipient muni d’une anse et d’un tuyau dont la pompe est percée de petits trous à travers lesquels l’eau passe pour arroser la végétation.
  • La tondeuse : n’est tout autre que l’appareil qui sert à la coupe mécanique du gazon.

La tondeuse à gazon pour la satisfaction de plusieurs

Pourquoi la tondeuse à gazon ? Parce qu’il est de constat que 60% des devantures de maisons en France disposent d’un gazon, ce qui fait très chic d’ailleurs. Cependant, une interrogation sur celle des tondeuses qui mérite une approbation sur la qualité des services rendus se pose. Question marque, il n’y a aucun doute, le choix est très varié. Mais en termes de qualité, le choix est possible. Vous avez entre autre la tondeuse : à moteur thermique, manuelle (hélicoïdale), électrique, à essence, auto portée, et automatique. Si vous cherchez une tondeuse à gazon qui respecte l’environnement, qui est à la fois légère et peu encombrante, en plus d’être silencieuse et à petit prix, alors c’est la tondeuse manuelle qu’il vous faut. Si par contre, vous voulez plus d’efficacité, et que votre pelouse est trop haute, dans ce cas, la tondeuse automatique, ou tondeuse qui travaille toute seule, est la mieux adaptée.