Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Pierre Mayrant : « La patrie est une sorte d’extension de la famille »

Pierre Mayrant : « La patrie est une sorte d’extension de la famille »

Dans un article fort intéressant sur la distinction entre « patrie » et « nation », le journaliste et historien Pierre Mayrant insiste sur la réalité philosophique désignée par le mot « patrie »…

« La patrie vient du latin « patria » et signifiait dès l’époque romaine pays de naissance, la terre des pères, la transmission et l’éducation. Le mot « patria »en latin a été conservé au Moyen Age puis transmis. On le traduisait par le mot « pays » en français. Le mot ‘patrie’ apparaît dans la langue française au XVIe siècle, grâce aux auteurs de la Pléiade.

Mais l’idée existait déjà avant Joachim du Bellay. Les philosophes de XIIIe siècle l’ont sans doute le mieux conceptualisée. L’idée de patrie s’insère alors dans la philosophie politique, pour la première et sans doute pour la dernière fois. Saint Thomas d’Aquin est un des penseurs de la patrie. Il lui a apporté une définition précise qui s’insère dans la pensée aristotélicienne. Quelles en sont les points fondamentaux ? La patrie n’est pas une réalité religieuse, mais temporelle. C’est une réalité humaine collective. Le R.P. Ducatillon (o.p.) résume bien la pensée de Saint Thomas : « Toujours est-il que la dénomination de « patrie » a été assez habituellement attribuée par les hommes au cours des siècles au groupe humain qui remplissait à leur endroit le rôle de société parfaite, ou du moins qu’ils souhaitaient vivement voir remplir pour eux le rôle de société. » Il donne en plus un bon résumé du sentiment patriotique : « la patrie s’incruste en nous, s’incorpore en nous, tout autant que nous nous incorporons en elle. Il s’établit ainsi, que nous le voulions ou non, un lien étroit, une affinité profonde. » La patrie est une sorte d’extension de la famille. »

 

Pour lire la totalité de l’article :

http://www.pierremayrant.com/wordpress/2012/07/11/patrie-ou-nation-des-confusions-a-eviter-12/#more-1984