Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » René Madec Nabab du Grand Moghol.

René Madec Nabab du Grand Moghol.

Né à Quimper en 1736, fils d’un maître d’école et d’une tenancière d’auberge, René Madec quitte le foyer familial à quatorze ans pour s’engager dans la Marine Royale de Louis XV. Arrivé en Inde (où la France possède plusieurs comptoirs dont Chandernagor et Pondichéry), il combat contre les Britanniques sous le commandement de Joseph François Dupleix (Guerre de Succession d’Autriche).
Pendant la Guerre de Sept Ans, il reprend du service sous les ordres de Trophime-Gérard de Lally-Tollendal. Fait prisonnier en 1760, il doit céder au chantage des anglais en intégrant une garnison britannique à Calcutta pour ne pas mourir de faim. Mais le breton autodidacte en profite pour apprendre plusieurs langues dont l’hindoustani et le bengali.

Après avoir fomenté une rébellion, René Madec se met au service du Grand Moghol (Empereur de l’Inde) Shâh Alam II dont il gagne très vite la confiance. Il faut dire que Madec sait comment les Britanniques se battent. Après avoir combattu les Rajputs* (fils de Roi) avec les Jats (peuples guerriers ruraux du nord) et s’être acheté un palais à Bhaktapur, René Madec combat les britanniques dans le Bengale. Shâh Alam le nomme alors Nabab en plus de lui conférer le titre de Bocci qui l’installe à la troisième place de la hiérachie militaire de l’Empire Moghol. Il s’installe près d’Hyderabad. Madec se retrouve alors alors à la tête d’une armée privée de 6 000 hommes (Français et Indiens). A côté de cela, il mène une activité diplomatique rapprochant la couronne de France des Maharadjahs. Il obtiendra les titres de

En 1778, il participe au dernier siège de Pondichéry avant de revenir en France. Sauf qu’il est fait prisonnier par des corsaires anglais et dois passer deux mois pluvieux en Irlande. Avant de le recevoir, Louis XVI l’anoblit en plus de lui conférer le grade de Colonel et l’Ordre Militaire de Saint Louis.
René Madec décide alors de se retirer à Quimper et de profiter d’une fortune bien méritée après avoir dignement servi la Couronne de France aux Indes. Il s’éteint le 28 juin 1794.

* Peuple guerrier établi dans le centre-nord de l’Inde organisé en Royaume, le Rajputana (aujourd’hui le Rajasthan).