Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Le sens du sacrifice pour la Patrie selon Ernest Psichari

Le sens du sacrifice pour la Patrie selon Ernest Psichari

La France recommence depuis quelques mois à pleurer le nom de ses morts en opération. Régulièrement, les médias rappellent à notre souvenir que des soldats français continuent à donner leur vie, que ce soit dans les Balkans, en Afghanistan, en Afrique ou au Liban.
Ces mots d’Ernest Psichari (1883-1914), qui offrit sa vie lors de la Première guerre mondiale, évoquent un aspect aujourd’hui totalement ignoré du sens que l’on peut donner au service de la Patrie – peut-être parce que l’on n’est plus aussi certain de se battre pour le même idéal aujourd’hui à Kaboul qu’à Verdun un siècle plus tôt…

Nullement élu moi-même, je participe néanmoins à la grande élection du peuple français… Qu’importe une vocation particulière devant l’élection de tout un peuple ? »

« Renier la Chrétienté, c’est en quelque sorte renier la France. Où est la France ? Sinon dans Reims…, dans Saint-Denis…, dans cette joie pascale de Chartres… et même dans ces clochers de campagne qui, seuls, ont vu l’immense déroulement des générations ? »

« Je veux être tout entier à cette France qui est la France de Jeanne d’Arc, de Pascal et de Bossuet… Ce qui est requis pour la qualité de Français, c’est la foi de Saint Louis et de Jeanne d’Arc, sinon leur sainteté. »

« La fidélité est ce parfum qu’on ne peut pas dire, cet incomparable parfum que respirent les âmes des soldats. »

« Nous savons bien, nous autres, que notre mission sur la terre est de racheter la France par le sang. »

Ernest Psichari, Le Voyage du Centurion

Merci à http://lejardindefrance.eklablog.com/citations-c175304