Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins et crus du Rhône – Lirac

Vins et crus du Rhône – Lirac

terroir_galets_liracLe vignoble de Lirac se situe dans le méandre du Rhône, dans le vieux pays provençal, près d’Orange et d’Avignon, plus précisément sur les communes de Lirac, Roquemaure, Saint-Laurent-des-Arbres et Saint-Géniès-de-Colomas.

– Les vignes poussent sur des coteaux ensoleillés, au sol de galets roulés disposés en terrasses. Le Lirac existe dans les trois couleurs de vins, même si le rouge est produit en écrasante majorité. Il bénéficie d’une palette de différents cépages, ainsi que d’un climat méditerranéen particulièrement ensoleillé. L’appellation est reconnue depuis 1947.

1 – LES ROUGES

Issus des cépages méridionaux que sont le Grenache noir, la Syrah, le Mourvèdre, le Carignan et le Cinsault, les Lirac rouge sont conservables cinq ans en moyenne. Leur robe s’affirme par un rubis rouge grenat qui n’évolue pas avec l’âge.
Brunel de la Gardine 2009 Lirac
Dans les vins jeunes, les arômes révèlent des petits fruits rouges ou à noyau, avant d’évoluer sur une jolie palette soutenue faite de notes de cuir, de sous-bois et de réglisse. En bouche, il faut attendre quelques années pour obtenir un Lirac avec des tanins fondus, de la rondeur couplée à une puissance non excessive. On peut même apprécier une certaine fraîcheur en bouche.
Les Lirac rouge sont à servir avec de la viande rouge, de la viande en daube, du confit de canard, du canard au poivre vert, du canard rôti, de l’agneau (gigot, agneau en couronne, côtes), de la canette farcie, du coq au vin et des fromages.

2 – LES BLANCS

Issus de la Clairette, du Grenache blanc, du Bourboulenc, de l’Ugni blanc, du Piquepoul, de la Roussanne, du Marsanne et du Viognier, le Lirac blanc est produit en petite quantité. On peut le conserver jusqu’à huit ans. Sa robe se montre d’abord jaune-verte dans sa jeunesse avant d’évoluer sur un jaune doré. Ses arômes révèlent un intense bouquet végétal et floral. En bouche, il se révèle frais et rond. On le déguste volontiers à 10-12 °C sur des asperges, des fruits de mer et des plats de poisson (bouillabaisse, cabillaud, bar/loup, filets de julienne, filets de sabre, navarin de la mer) et même de la noix de veau Orloff.

3 – LES ROSES

– Ils sont issus d’assemblage de plusieurs cépages des Lirac rouges. Avec une robe glissant vers le rubis et des arômes révélant les fruits rouges et l’amande, les Lirac rosés révèlent en bouche un caractère tannique et nerveux. Ils sont à servir frais l’été sur des salades, un plat de charcuterie, des crudités et des grillades (aux herbes de Provence).

Recommandations personnelles :
– Domaine Brunel de la Gardine – Château Saint-Roch
– Domaine du Vieux Lavoir

Source :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les Livrets du vin.