Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins et crus du Rhône : Vacqueyras

Vins et crus du Rhône : Vacqueyras

Le nom de ce vin vient du latin Vallea quadreria, la vallée des pierres. Cette appellation est la dernière créée pour les Côtes-du-Rhône (1990). Son vignoble s’étend au pied des dentelles de Montmirail, entre Vacqueyras et Sarrians et est enrichi par l’apport des cailloux roulés déposés par l’Ouvèze.


– Les rouges

Ils sont issus des cépages « ensoleillés » Grenache noir, Syrah, Mourvèdre et Cinsault. Complexes et concentrés, d’une robe rubis, les Vacqueyras rouges délivrent au nez une palette de cassis et de cerise dans leur jeunesse. Cette palette évolue vers des fruits cuits et confits, notamment la figue, avec des nuances fumées, épicées (poivre, garrigue). En bouche, ils sont puissants, charpentés grâce à de jolis tannins et riches. On les déguste à 14-16 °C sur de l’agneau et de la viande rouge grillée.

On peut enfin les conserver jusqu’à cinq ans.

 

– Les rosés

Eux aussi issus du Mourvèdre, du Grenache Noir et du Cinsault, ils offrent une robe rose soutenue, des arômes d’agrumes (surtout du pamplemousse) et s’expriment en bouche avec du parfum rappelant le terroir provençal. On les sert volontiers sur des salades ou de la charcuterie.

 

– Les blancs

 Issus de la Clairette, du Grenache blanc, du Bourboulenc et de la Roussanne, les blancs de Vacqueyras offrent une robe or pâle à reflets verts, ainsi qu’un harmonieux mélange d’arômes de fleurs blanches (acacia, genêt) et de fruits (pamplemousse). Ils sont enfin gras, aromatique et frais en bouche. Ils sont à déguster frais avec du poisson aromatisé aux herbes de Provence.

Source : Dictionnaire des vins de France, Hachette, Paris