Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins de Bourgogne : Irancy

Vins de Bourgogne : Irancy

Irancy est un vieux village vigneron situé au nord d’Auxerre sur la rive droite de l’Yonne, au pied de la Côté des Bars.

Le vignoble, composé du Pinot Noir associé au César (10 %), pousse sur des sols marneux kiméridgiens pour les meilleurs terroirs, ou sur des sols à forte teneur en calcaires et enrichis d’éboulis pour la corniche calcaire du Barrois. Le vignoble s’étend aussi sur plusieurs lieux-dits pouvant figurer sur les étiquettes : Côte du Moutier, Les Cailles, Bourdales, Vauchassy, Les Mazelots, Les Bessys et La Parotte. Ce tout dernier étant un climat (comprendre un terroir dans la terminologie bourguignonne) fort estimé.

Ce vin du nord de la Bourgogne n’a peut-être pas autant de renommée que ses « cousins » de la Côte de Nuits, mais il possède un potentiel de garde fort honorable, de 5 à 12 ans en moyenne, voire même de 20 à 30 ans pour les meilleures années.

L’Irancy n’existe donc qu’en rouge. Il offre une robe rubis pouvant évoluer vers un grenat intense et brillant. Le nez, riche, est le privilège du fruit rouge et du fruit noir : framboise, griotte, cerise, cassis, mûre. Pour le floral, on trouvera de la violette. Et avec l’âge, ce seront les notes de truffe, de cuir et des sous-bois.

L’Irancy offre une bouche aussi riche que charnue et aussi vive qu’équilibrée. S’il peut apparaître austère dans sa jeunesse, l’Irancy devient élégant et relevé dans la force de l’âge.

Ce robuste et harmonieux vin rouge se déguste allègrement sur des plats de charcuterie, du jambon persillé, des viandes en sauce, du canard aux olives, du petit salé aux lentilles, du bœuf au gros sel et des fromages de Bourgogne (époisses, soumaintrain et chaource).

Source : Dictionnaire des vins de France, Hachette, Paris