Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins de Provence – Palette

Vins de Provence – Palette

Chers lecteurs et lectrices, je vous fais partager l’une des plus belles découvertes du dernier Salon des Vignerons Indépendants qui s’est tenu du 29 au 31 mars derniers Porte de Champerret à Paris.

Méconnue auprès du grand public, cette appellation réputée chez les Provence ne couvre que 48 hectares et se partage en trois domaines, Château Henri Bonnaud, Château Simone et Château Crémade. Le vignoble se réparti à partir du cirque de Palette au pied de la Montagne Sainte-Victoire tout près d’Aix-en-Provence pour couvrir les hameaux des Trois-Sautets, de Basteti et de Langesse, ainsi que les communes de Meyreuil et du Tholonet.
8_vin-provence2
La production se monte à environ 1 550 hectolitres par an pour des vins rouges puissants, des rosés gastronomiques et des blancs aromatiques. Les sols utilisés pour la culture de la vigne sont composés de calcaires lacustres de Langesse et du Montaiguet, de sols rendziniformes, d’éboulis calcaires, ainsi que de sols squelettiques peu épais et caillouteux. Enfin, les vignes profitent du bel ensoleillement estival comme d’une agréable brise marine venue de la Méditerranée.

Aux dires d’œnologues, les Palette sont les meilleurs vins de Provence, disposant de bonnes capacités de garde ; 5-10 ans pour les blancs et 10-15 ans pour les rouges.

– LES ROUGES

Selon les vignerons, ils peuvent être issus de pas moins de quinze cépages différents, ce qui en fait l’un des vins les plus fournis en matière de composition. Son équivalent devant être le Châteauneuf-du-Pape Château de Beaucastel. Le Palette rouge utilisé en majorité de la Mourvèdre (50 % minimum), de Grenache, de Cinsault, ainsi que de plus légères parts de Cabernet, de Syrah, de Viognier, de Bouboulenc…
1934-1-vin-henri-bonnaud-palette
Leur robe montre un rubis durant la jeunesse avant d’évoluer vers un grenat pouvant délivrer de légères teintes orangées. Les arômes offrent un très beau bouquet de notes grillées, d’animal, de sous-bois dans les premières années avant de libérer du cacao, du café voire même de la truffe sèche pour les nez les plus fins.

En bouche, ils vont se montrer très charpentés, amples et tanniques durant leur jeunesse avant de s’arrondir et libérer du fruit noir, de la figue et du pruneau.

Beaux vins de garde puissant, les Palette rouges sont à servir idéalement après cinq ans sur du bœuf en daube, du gibier avec un sauce relevée et de l’agneau (sauté, épaule, belle pièce de gigot).

– LES BLANCS


Ils sont produits à partie de 55 % de Clairette, d’Ugni blanc, de Grenache blanc et de Muscat blanc. Cela donne des vins à la robe jaune à reflets verts et jaune paille. En arômes, ils montrent une belle intensité au niveau des parfums en développant des notes vives de fleurs (acacia et genêt), de pêche blanche, de citron et d’agrumes.
En bouche, les Palette blancs se montrent vifs, charpentés, ronds, un brin empyreumatiques, avec une bonne longueur. Ils laissent apparaître des notes de fruits secs, de miel, de cire, de résine et de garrigue, ce qui en fait d’appréciables vins de Provence à déguster l’été.
blanc
On les servira volontiers à 12°C sur de la b et bien sûr de la cuisine provençale ; soit des entrées, de la bouillabaisse, du bar ou loup, du lieu blanc et de la dorade (chaque poisson agrémenté d’herbes de Provence, de citron et de thym), ainsi que sur des fromages de chèvre frais.

– LES ROSES

Produits par saignée, ils sont issus Cinsault et de la Grenache, ce qui leur donne une robe saumonée agrémentée de teintes pivoines. En arômes, ils font montrent d’un bon caractère avec des notes de fruits rouges (cerise, fraise, fraise des bois), tandis qu’en bouche on les trouvera structurés, ronds et gras, avec de belles notes fruités et même balsamiques.
chateau-cremade-rose-2011
Les rosés de Palette se distinguent par leur caractère gastronomiques et son donc à servir frais sur des entrées provençales, des salades et du poisson grillé aux herbes de Provence.

Recommandation personnelle : N’ayant pu pour l’instant que découvrir le Château Crémade, je vous encourage néanmoins à déguster les belles productions de ce domaine.

Sources :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les livrets du vin
– http ://www.avis-vin.lefigaro.fr