Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins d’été – le Tavel

Vins d’été – le Tavel

Incontestablement, cette appellation de Rosé de Provence est l’une des plus connues du vieux Comté même s’il est répertorié comme vin du Rhône. On le connaît aussi depuis l’Epoque Médiévale, étant consommé notamment par les Souverains Pontifes d’Avignon. Aujourd’hui, les bouteilles de Tavel sont toujours reconnaissables grâce au « T » gravé sur le verre.
Galerie_25
Le vignoble de Tavel se situe dans le Gard, le dos à un plateau calcaire recouvert de garrigue et s’étend sur 933 hectares pour produire 38 933 hectolitres. Il doit utiliser des sols formés de sable, de cailloux roulés, de terrasses anciennes et d’éclats calcaires.

Le Tavel est sans doute le rosé qui compte le plus de cépages dans son assemblage : Grenache, Cinsault, Syrah, Clairette blanche, Clairette rose, Piquepoul, Calitor, Bourboulenc, Mourvèdre et Carignan. De plus, il est obtenu grâce à une pratique de la macération à froid de la vendange durant douze à quarante-huit heures. D’autre part, on peut le conserver durant deux-trois ans.

En raison de la présence de ses différents cépages, le Tavel présente une robe rose claire et lumineuse qui évoule sur des notes cuivrées, orangées et ambrées à l’issue de la maturité.
téléchargementDans ses jeunes années, les arômes du Tavel entremêlent, les fleurs, les petits fruits rouges, le fruit à noyaux, l’amande fraîche. Mais au bout d’un an, on peut humer des fruits mûrs, de l’amande grillée, des épices et de la réglisse. En bouche, le Tavel offre des notes de fruits à noyau, d’amande, d’épices, de pain grillé, ainsi que de la plénitude et de la rondeur.

C’est un vin idéal à déguster frais (10°C) en plein printemps ou durant l’été à l’apéritif, sur des entrées froides, de la bouillabaise, du farcis niçois, un plat de charcuterie, des artichauts, du cabécou, des grillades ou même une salade de fruits rouges. Mais on peut aussi le déguster toute saison sur du boudin noir, de la cuisine asiatique, des tomates farcies, du couscous et autres plats méditerranéens.

Sources :
Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les livrets du vin.
– http://www.platsnetvins.com