Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins du Jura – 2

Vins du Jura – 2

**** VIN DE PAILLE

Voici l’autre grande particularité viticole du Jura. Ce vin liquoreux est obtenu à partir des plus beaux grains de raisins blancs et rouges séchés au minimum pendant six semaines sur des lits de paille ou des claies.
2307_345_300_FSImage_0_14297_64986_BParfois même, on les sèche aussi dans des greniers bien aérés. Ainsi déshydratés et donc dotés d’une forte teneur en sucre, les grains sont ensuite pressés, entre Noël et fin février, avant d’être longuement vieillis en fûts pour fermentation. Lorsqu’ils seront mis en bouteille, les grains offriront un vin liquoreux à forte teneur en alcool.
Les Vins de Paille existent sous les appellations Arbois, l’Etoile et Côtes du Jura. Produit en petite quantité, il est réparti en petites bouteilles de 37,5 cl. On peut facilement le conserver un peu plus de dix ans.

8691640-raisins-de-sechage-pour-le-vin-de-pailleA l’œil, il offre une robe aux teintes ambres et orangées. Le nez est vif, révélant de la noix, de l’amande, de la noisette et de l’orange. L’alcool, la noix et l’écorce d’orange sont nettement perceptibles au palais.

Le Vin de Paille est à servir très frais (6°C) en apéritif comme en digestif, ainsi que sur des desserts comme les gâteaux au noix et au chocolat.

Recommandations personnelles : Domaines Grand et Baud.

***** MACVIN

Lui aussi liquoreux, il est produit à partir des vignobles situées au pied de Château-Chalon (donc sur des sols d’argiles du lias et du trias) et existe à la fois, en blanc, rouge et rosé !
Son élaboration est le fruit d’une recette des Abbesses de l’Abbaye de Château-Chalon. On l’obtient d’abord par fermentation des grains (Savagnin, Poulsard, Trouseau et Pinot Noir). A peine fermenté, il connaît l’ajout d’eau-de-vie de Franche-Comté « rassise », c’est-à-dire vieillie en fût de chêne pendant dix-huit mois. Ensuite, le Macvin se repose encore un an en fût de chêne car sa commercialisation ne peut se faire avant le 1er octobre de l’année suivant la récolte. On peut aussi le conserver durant trente ans.
macvin-du-jura-n2
– Les Rouges

Leur robe est légèrement tuilée et brillante, le nez évoque les petits fruits rouges et le raisin sec. En bouche, il révèle des notes aromatiques.

– Les Rosés

D’une robe pâle, leurs arômes évoquent les petits fruits rouges pour le raisin sec et la griotte en bouche.

– Les Blancs

20504-650x330-autre-chateau-d-arlay-cotes-du-jura

Vignes du Château d’Arlay

Sa robe est jaune pâle à reflets verts. Ses arômes offrent des notes florales et fruitées, avec de la noix et du caramel. En bouche, il se révèle riche et frais.

Les Macvin sont à servir frais (10°C) à l’apéritif et sur de la cuisine comtoise.

****** ROSES ET CRÉMANT

Issus du Pinot Noir, du Poulsard et du Trouseau, les Rosés jurassiens sont frais et fruités autant en arômes qu’en bouche. On peut les déguster l’été sur une salade ou un plat de charcuterie.

Issus du Chardonnay, les Crémant sont fruités mais à boire jeunes, à l’apéritif, sur du Comté jeune ou au dessert.

Source : 
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les Livrets du Vin, Paris