Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins du Languedoc – Saint Chinian

Vins du Languedoc – Saint Chinian

Situé sur les pentes de la Montagne noire et des monts Pardailhan et Faugères entre Orb et Vernazobre, le vignoble de Saint-Chinian, reconnu AOC depuis 1982, produit majoritairement des vins rouges à côté de blancs et de rosés.
Domaine La Madura
Le vignoble de Saint-Chinian s’étend sur3 261 hectares en se répartissant sur vingt communes de l’est du département de l’Hérault. Les sols utilisés sont formés de schistes, d’argile et de calcaires, ce qui permet d’y développer les cépages suivants : Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault, Iledoner pelut pour les rouges ; Marsanne, Roussanne, Vermentino (et aussi du Grenache à hauteur de 30%) pour les blancs.

* LES ROUGES

Il est nécesaire de faire une distinction entre les rouges. D’une part, ceux issus des cépages élevés sur schistes sont dotés d’une robe intense et d’arômes empyreumatiques (fumés) et torréfiés (café et cacao). En bouche, ils se révèlent un joli velouté durant cinq années de garde.
2233-1-vin-saint-chinian-domaine-graniereLes rouges issus des terres argilo-calcaires sont marqués par une robe d’un beau rouge agrémenté de reflets violets dans leur jeunesse. Leurs arômes offrent une palette faite de fleur (violette), de fruits confits, de garrigue avec l’âge (ciste et laurier sauce). L’élevage sous bois leur offre un apport plus prononcé en épices comme en vanille. Lorsqu’on les déguste, on se rend vite compte de sa longueur en bouche et de la marque des tanins. Ceux-ci évoluent d’ailleurs au cours du vieillissement qui peut atteindre dix ans pour les meilleures années.

Dotés d’un fort caractère comme nous le voyons, les Saint-Chinian rouge accompagnent très bien du gibier en sauce ou à la broche (pour les plus corsés), de la viande rouge et de la volaille (s’ils sont plus fins, souples et gouleyants).

** LES BLANCS ET ROSES 

Ils sont à boire jeunes mais offrent à l’œil une jolie robe d’un jaune intense, des arômes parfumés de fleurs blanches et une bouche fraîche et légère. Agréable donc en début de repas, sur du poisson grillé et du fromage de chèvre.

Les Saint-Chinian rosés sont aussi à boire jeune. Leur robe est formée d’un rose vif ou d’une teinte plus pâle, ses arômes frais et élégants évoquent les fruits blancs et rouge et sa bouche offre une petite pointe d’acidité équilibrée avec la fraîcheur. Ils sont à servir sur une salade estivale et des charcuteries (jambon fumé).

Source :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les carnets du vin