Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins pour Noël : le Barsac

Vins pour Noël : le Barsac

Chers lecteurs, chères lectrices, la Rédaction vous propose de découvrir ou redécouvrir quelques vins qui pourront vous ravir pour les repas de Noël.

« Apparenté » au Sauternes, le Barsac n’existe donc qu’en blanc liquoreux et a vu son appellation reconnue en 1926. On le range dans la catégorie des Bordeaux – Garonne Rive Gauche. Son vignoble s’étend sur la rive gauche du Ciron, un affluent de la Garonne.

chateau_bousclas_1_
– Les sols  calcaires, argilo-calcaires et graveleux sur lesquels se développent les vignes bénéficient d’un microclimat fait d’humidité et d’ensoleillement automnal qui permet le développement du Botrytis cinerea (pourriture noble). Celui-ci concentre le sucre dans le raison, ce qui est propice à la production de grands liquoreux. En matière de cépages, tout comme le Sauternes, le Barsac est formé à partir d’un assemblage Sémillon-Sauvignon-Muscadelle.

– On peut le conserver en moyenne vingt ans mais certains très grands millésimes peuvent tenir près d’un siècle. Les plus belles années (aux XX-XXIe siècle, Millésime des Millésime, Millésime du siècle, Millésime du siècle, Excellent Millésime confondus) ayant été 1937, 1945, 1947, 1949, 1953, 1955, 1959, 1962, 1967, 1970, 1971, 1975, 1976, 1983, 1986, 1988, 1989, 1990, 2001, 2005, 2007, 2009 et 2010.

– Comme tous les Bordeaux moelleux/liquoreux, la robe du Barsac montre une robe d’un or puissant avant d’évoluer vers l’ambre après plusieurs décennies de vieillissement. Ambre qui peut être agrémentée de teintes rappelant le thé.
Du point de vue des arômes, ce sont le miel, la noisette, les fleurs, l’orange confite et l’abricot qui se révèlent durant la jeunesse. Quand le vin devient plus vénérable, c’est un mélange plus fin et subtil qui se révèle : notes grillées, épicées,noix de coco, anis, cire et même du cognac.
En bouche, le Barsac se montre riche, fruité, élégant, gras. Même vieilli, il peut surprendre encore par son élégance, sa finesse, son caractère racé et son équilibre.

saintmarc2005

– Hors de question de servir du Barsac sur des tapas ! Vin noble et racé donc, le Barsac se déguste frais (8-9°C) sur du foie gras (oie et canard), des fromages à pâtes persillée (Roquefort, Fourme d’Ambert, Bleu d’Auvergne et Bleu de Bresse), ainsi que des desserts aux fruits (salades, charlottes, bavarois).

Recommandation personnelle :
– Château-Simon

Source :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les livrets du vin