Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins du Rhône – Rasteau

Vins du Rhône – Rasteau

On connaît beaucoup les vins du Rhône pour leurs bons et grands rouges, ainsi que pour le Muscat de Beaumes-de-Venise mais on connaît bien moins les vins doux produits non loin d’Avignon. Or, si les Rasteau n’ont pas la renommée de leurs « cousins » du Roussillon, Banyuls et Maury, ils n’en valent pas moins le détour. En voici une petite description.
Rasteau_doré_et_rouge
Le vignoble de Rasteau est connu depuis l’Antiquité en Gaule romaine car il son existence est mentionné dès 30 av JC. Des derniers feux de l’Empire Romain jusqu’aux débuts du Moyen-Âge Classique, ce vin est quelque peu oublié lorsque des moines et laïcs en reprennent la culture au point d’en faire un vin doux particulièrement apprécié dans le Comté de Provence et à la Cour des Papes d’Avignon. Au XVIIIe siècle, le Rasteau représente l’une des plus importantes appellations du Vaucluse. Malheureusement, l’épidémie de phylloxera survenue en 1870 détruit le vignoble. En 1935, des vignerons décident de reprendre la production d’un vin doux naturel à Rasteau. En 1937, le Rasteau intègre l’appellation AOC Côtes du Rhône avant de devenir une appellation à part entière en 1944.

Aujourd’hui, le vignoble s’étend au nord d’Avignon entre la Cité des Papes et Gigondas, ainsi qu’entre les rivières Aygues et Ouvèze à 300 mètres d’altitude, flanquant en partie les contreforts des Baronnies. Il s’étend sur 46 hectares, ce qui représente une production de 1 357 hectolitres environ. Les ceps de vignes poussent sur des sols composés à la fois de Marnes, de Terrasses du riss, d’argile et de calcaire, de galets et de rouges sur grès. La vigne bénéficie aussi d’un système racinaire qui lui permet de connaître un stress hydrique assez peu élevé ce qui a pour conséquence de donner naissance à des vins de qualité.

527ca35ae9016

Tout comme leurs collègues de Banyuls, les vignerons de Rasteau utilisent en majorité du Grenache noir (50% au minimum). Les autres cépages utilisés sont le Grenache blanc, le Grenache gris et le Carignan. Selon les proportions de cépages utilisés, les Rasteau seront rouges ou « dorés » (catégorisés comme blancs). Enfin, les différents Rasteau tirent facilement à 17°C mais peuvent se conserver de sept à dix ans.

– LES ROUGES

Les Rasteau rouges délivrent une robe alliant les nuances rubis au grenat profond. En matière d’arômes, il délivre une palette de fruits rouges dominés par la mûre et la framboise. En bouche, il se montre légèrement tannique mais particulièrement soyeux.
rasteau
On les sert à l’apéritif, avec du foie gras de canard chaud aux figues, du foie gras poêlé, du gigot d’agneau au romarin, des fromages bleus ou à pâte persillée (Bleu d’Auvergne, Bleu de Bresse, Roquefort) et des desserts au chocolat (fondant, opéra, macarons, marquise, moka, mousse)


– LES DORES

Leur robe des Rasteau « dorés » est beaucoup plus proche de celle d’un Armagnac que de celle d’un Saint-Joseph blanc. Elle est donc ambrée et parée de reflets cuivrés. Ses arômes sont assez complexes. Au début, le nez délivre des notes oxydées et de noix écrasée comme pour les Savagnin et Vins Jaunes du Jura. Ensuite, ce sont les fruits confits et secs, le miel, le caramel, les notes grillées et même la garrigue qui apparaissent.
rasteau-vin-doux
En bouche, on ressent bien l’oxydation et les fruits confits et secs (coing, raison de Corinthe), la vanille, les épices, les tannins fondus ainsi que les notes torréfiées. Il se montre aussi, miellé, alcoolisé sinon liquoreux, suave et fondant.

On le sert frais sur des desserts aux fruits rouges comme des soupes, des salades (fraises, framboises) comme des tartes (framboises, fraises, cassis, myrtilles).


Sources :

Dictionnaire des vins de France, Hachette, Coll. Les livrets du vin
– http://www.vins-rhone.com