Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins du Rhône – Ventoux

Vins du Rhône – Ventoux

L’appellation AOC Ventoux, née en 1973, s’accroche sur la partie orientale de la vallée du Rhône, au pied du fameux « Mont Chauve », des « Dentelles de Montmirail » et des Monts du Vaucluse. Son vignoble de 6 700 hectares recouvre cinq communes, à l’est d’Orange et d’Avignon, au nord du cours de la Durance et entre Vaison-la-Romaine et Apt.
IMG_0493
Les sols utilisés sont des rouges méditerranéens, sédiments tertiaires, avec des caillouteux sur substrat calcaire, sableux sur molasses et alluvions anciens à cailloux roulés. D’autre part, le terroir est subdivisé entre trois secteurs viticoles : Bassin de Malaucène, Amphithéâtre de Carpentras et Luberon. Les vins du Ventoux bénéficient aussi du climat méditerranéen et d’un abri du vent formé par les monts du Vaucluse.
La production s’évalue à 285 000 – 287 000 hectolitres par an, avec une écrasante majorité de vins rouges (85 %). Les Rosés représentent 10 % de la production et les blancs, 5 % environ. Les cépages utilisés sont typiques du terroir méditerranéen : Grenache noir, Syrah, Bourboulenc, Clairette, Roussanne et Grenache blanc.

1 – LES ROUGES

Formés par assemblage de Syrah, Grenache noir, Mourvèdre et Cinsault (les quatre en même temps ou par assemblage de deux), les Ventoux rouges peuvent se garder entre trois et cinq ans. Leur robe présente un rubis franc et brillant et ses arômes délivrent des notes de fruits rouges, de réglisse, de bois, de truffe et de cuir. En bouche, selon l’assemblage, ils peuvent révéler de puissants tanins durant leur jeunesse, avant de se montrer épicés, fins, charnus et fruités après deux ans de garde.

On les dégustera idéalement sur de la charcuterie (farcis niçois, farci à la provençale), du couscous ou de la viande grillée dans leur jeunesse (brochette de bœuf, grillades, des côtes d’agneau, entrecôte grillée au poivre). S’ils sont plus âgés, on les servira bien mieux sur du filet de bœuf au poivre vert, du magret de canard, du canard aux olives, du carré d’agneau, du lapin, du bœuf en daube, du filet mignon au poivre, du filet de chevreuil sauce au poivre, du fricassé de poulet, de l’osso bucco, du pigeon rôti.

vins-cotes-du-rhone-ventoux-cave-la-romaine-2012
2 – LES BLANCS

Produits par un assemblage de Clairette, de Grenache blanc, de Roussanne et de Bourboulenc, les Cötes de Ventoux blancs délivrent une robe limpide et brillante, avec des reflets verts et jaunes. Sa palette d’arômes se révèle particulièrement florale (narcisse, iris) et fruitée (poire, pomme verte, amande et agrumes). Par conséquent, en bouche, les Ventoux blancs se montrent fruités et floraux grâce au Bourboulenc et à la Clairette, avec une rondeur certaine grâce à la Roussanne.
On les servira frais à l’apéritif, sur du poisson grillé, du saumon aux épinards, du pain de saumon, de la tarte au thon, de la terrine de poisson et du tourteau grillé.

3 – LES ROSES

Les Ventoux rosés sont issus de la Syrah et de la Grenache. Dotés d’une robe rose pâle et rubis clair, ils se montrent joliment fruités au niveau des arômes (cerise, framboise) et floraux (rose et genêt). En bouche, ils se montrent agréablement fruités et gouleyants.
Idéaux au printemps, à l’été et à l’entrée de l’automne sur – pèle-mêle – des charcuteries, du colombo de porc, des filets de rougets grillés, du gratin de courgettes et des pâtés aux fruits de mer.

Source :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les livrets du vin
– http://www.avis-vin.lefigaro.fr
– http://www.platsnetvins.fr.