Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Vins du Roussillon 2 – Maury

Vins du Roussillon 2 – Maury

Appellation reconnue depuis 1972, le vin de Maury produit presque exclusivement des rouges doux naturels. Son vignoble couvre 1 700 hectares accrochés à de petites collines, à trente kilomètres au nord de Perpignan, au pied du château cathare de Queribus.
20499-650x330-autre-domaine-mas-amiel-maury
Le nom de même de Maury vient d’Amariolas ou Amarioles, terme qui signifie « Terre Noire ». Cela indique que le vignoble se développe sur des sols formés de Marnes schisteuses noires, les pelites.
Du point de vue des cépages, le grenache noir domine très nettement (50% au minimum, parfois 100%) avec du Grenache gris, du Grenache blanc, du Macabeu, de la Malvoisie et du Muscat.

Pour les vignerons du Roussillon, produire des vins doux naturels nécessite des condition presque draconiennes : teneur en sucre des raisins doit équivaloir à 252 g/lrendement limité à 28 hectolitres/hectare, seuls les cépages mentionnés plus haut sont autorisésélevage de douze à trente mois. Ces éléments donnent un beau vin de garde que l’on peut conserver jusqu’à trente ans pour les meilleures années.

La production des vins doux naturels implique un procédé spécial. Celui-ci consiste à arrêter la fermentation par ajout d’alcool neutre d’origine vinique tirant 96% de volume d’alcool. Cette opération est réalisés à mi-fermentation pour conserver 54-125 g/l de sucres naturels.
maury-collection-les-vignerons-catalans-2004La robe des Maury révèle un rouge rubis dense qui est paré de reflets tuilés puis d’acajou dans la vieillesse. Du point de vue des arômes, le Maury jeune délivre une palette composée de griotte, de mûre et de baies. Avec l’âge, le vin prend des notes plus épicées, de fruits secs et confits, de pruneaux, de cire, de cacao, de torréfaction et de cavé. A l’instar des Banyuls, le vin devient rancio.
En bouche, la jeunesse fait état d’un vin chaleureux, charpenté et tannique agrémenté de notes de fruits croquants et de cerise. L’âge lui donne de jolies notes de fruits mûrs, de pruneau, de fruits à l’eau-de-vie, de café, de torréfaction, de cacao et de noix. En outre, le vin devient plus doux et plus rond.

Les Maury sont à déguster entre 13 et 16°C. Jeunes, on les sert sur du melon (frais) et des desserts aux fruits rouges (salades, mousse, Bavarois, Charlotte…). Plus âgé, on le sert volontiers sur du foie gras (aux figues, chaud, poêlé), du civet de langouste, de la canette aux fruits, du tournedos de boeuf au Roquefort, des fromages à pâte persillée (Roquefort, Bleu d’Auvergne, Fourme d’Ambert, Bleu de Bresse et Bleu des Causses) des gâteaux au chocolat ou au café (tartes, charlotte, forêt noire, moka, sachertorte, bûches de Noël), des mousses au chocolat et des tartes tatins aux figues.

Recommandations personnelles :
– Domaine du Mas Amiel
– Domaine de Lauriga (Vigneron Indépendant).

Sources :
– Dictionnaire des vins de France, Hachette, coll. Les Livrets du vin
– http://www.platsnetsvins.com