Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Pour un diner « presque » parfait…

Pour un diner « presque » parfait…

Les Français, comme tous les peuples, partagent un certain nombre de codes et de conventions qui règlent les comportements de chacun dans la vie en société. Ces codes forment ce qu’on appelle la politesse, le savoir-vivre, les bonnes manières, ou encore l’étiquette. En voici un échantillon, toujours bons à savoir!

On ne souhaite JAMAIS « bon appétit », nulle part, ni au restaurant ni ailleurs.

On ne parle JAMAIS la bouche pleine

On ne boit JAMAIS avant d’avoir vidé sa bouche et de l’avoir essuyée discrètement.

On ne dit JAMAIS « à vos souhaits » après un éternuement (on n’a rien entendu).

On ne parle pas fort, on ne rit pas fort, on ne coupe pas la parole, on ne parle ni de politique ni d’argent ni de religion, on n’accapare pas l’attention de la maîtresse de maison.

On n’apporte pas de fleurs à un dîner : on les fait envoyer le lendemain. Ou on les fait envoyer AVANT le dîner.

Sauf si l’on est entre amis proches ou en famille, on n’apporte JAMAIS quoi que ce soit qui se consomme (vins ou gâteaux); cette pratique est réservée aux repas familiaux ou amicaux.

On ne dit JAMAIS « je suis invité à manger » mais « je suis invité à déjeuner ou à dîner »; ce sont les bêtes que la fermière fait manger…

Quand la maîtresse de maison vous propose de reprendre d’un plat, refusez une fois par politesse, et acceptez la seconde fois par politesse aussi !(c’est comme ça).

On pèle sa poire, sa pêche et même sa banane avec une fourchette et un couteau; ne jamais mordre dedans et éviter de manger une banane comme un singe !
Pour les cerises, on les mange avec les doigts et on crache discrètement le noyau dans son poing fermé avant de le déposer dans son assiette.

On rompt son pain, on ne le coupe JAMAIS avec un couteau.

On mange le foie gras avec une fourchette et un couteau, on ne le tartine pas, à l’inverse du fromage qui se mange sans fourchette, même si la maîtresse de maison DOIT vous en avoir disposé une par politesse.

On ne doit jamais saucer ; on laisse !

On ne croise pas ses jambes sous la table et on se tient le dos bien droit.

C’est la fourchette qui se dirige vers la bouche, pas le contraire.

On ne mange JAMAIS le poulet avec les doigts, contrairement à une légende tenace…

Au restaurant ou ailleurs, la façon de disposer ses couverts en fin de repas n’a rien à voir avec la qualité des mets servis : quand on a fini, on dispose ses couverts dans l’assiette parallèlement (JAMAIS croisés), pointes de la fourchette vers l’assiette ; on peut aussi disposer la fourchette avec les dents vers le haut, mais dans ce cas il faut y glisser son couteau (mais pas au milieu de la fourchette !). Quand on garde ses couverts croisés dans son assiette, ou de chaque côté de son assiette, cela signifie qu’on n’a pas terminé son repas.

A cinq heures, on ne « boit » pas le thé, on « prend » le thé.

Les verres à pieds, on ne les tient jamais par le ballon, mais par la partie supérieur du pied

Ne buvez pas vos verres jusqu’à’ à la dernière gorgée

Quand on vous sert , ne tendez pas votre assiette, l’assiette reste fixe, ne bouge pas de sa place et c’est le grand plat qui vient jusqu’à vous

Quand vous mangez la soupe, n’inclinez pas l’assiette pour finir, l’assiette ne bouge pas

Ne pas remercier au restaurant ! ( laisser un pour boire plutôt…)

(Merci à Maxime)