Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » Charles d’Orléans : En regardant vers le Pays de France

Charles d’Orléans : En regardant vers le Pays de France

– Charles d’Orléans (1394-1465) dit le Prince Poète, était fils du Duc Louis d’Orléans– assassiné en 1407 sur ordre de Jean Sans Peur- et par conséquent, neveu du Roi Charles VI ainsi que petit fils de Charles V le Sage. Fait prisonnier par les Anglais lors du désastre d’Azincourt, il passe vingt-cinq ans en captivité en Angleterre. Il sera libéré en 1440 contre une forte rançon. Il avait épousé successivement, Marie de Valois, Bonne d’Armagnac et Marie de Clèves.

– Il s’est éteint le 5 janvier 1465 à Amboise. Sa branche lui survivra un temps puisque son fils Louis, succédera à son cousin Charles VIII et deviendra Louis XII.

Charles_Ier_d'Orléans

En regardant vers le pays de France,
Un jour m’advint, à Douvres sur la mer,
Qu’il me souvint de la douce plaisance
Que je soulais au dit pays trouver ;
Si commençai de cœur à soupirer,
Combien certes que grand bien me faisoit
De voir France que mon cœur aimer doit

Je m’avisai que c’était non savance
De tels soupirs dedans mon cœur garder,
Vu que je vois que la voie commence
De bonne paix, qui tous biens peut donner ;
Pour ce, tournai en confort mon penser ;
Mais non pourtant mon cœur ne se lassoit
De voir France que mon cœur aimer doit.

Alors chargeai en la nef d’Espérance
Tous mes souhaits, en leur priant d’aller
Outre la mer, sans faire demeurance,
Et à France de me recommander.
Or nous donn’ Dieu bonne paix sans tarder !
Adonc aurai loisir, mais qu’ainsi soit,
De voir France que mon cœur aimer doit.

Paix est trésor qu’on ne peut trop louer.
Je hais guerre, point ne la dois priser ;
Destourbé m’a longtemps, soit tort ou droit,
De voir France que mon cœur aimer doit !