Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 25 février 1796 : exécution de Jean-Nicolas Stofflet

25 février 1796 : exécution de Jean-Nicolas Stofflet

Jean Nicolas Stofflet, né en 1753 en Lorraine, sert d’abord comme soldat dans l’Armée de Louis XV et Louis XVI dans un Régiment Suisse. Il devient ensuite garde-chasse pour le service du Comte de Colbert-Maulévrier.

– En 1793 il rejoint l’Insurrection vendéenne et combat sous
les ordres de Maurice d’Elbée à Fontenay, Cholet, Saumur, Beaupréau et Antrain.
Il succède à Henri de la Rochejacquelin tué en 1794 comme chef de l’Armée Catholique et Royale et s’établit dans la forêt de Vezins. Ses querelles avec Charette et les difficultés que rencontrent les Vendéens le conduisent à accepter les clauses du Traité de Saint-Florent-le-Vieil (1795).

– Il reprend le combat en 1796, soutenu depuis l’Italie par le Comte de Provence qui l’a bombardé Maréchal de Camp. Il échoue dans sa tentative de reprendre le contrôle de la Vendée. Il est est pris et fusillé à Angers le 25 février 1796.