Vous êtes ici : France Histoire Esperance » histoire » 20 avril 1769 : Mort du chef Pontiac

20 avril 1769 : Mort du chef Pontiac

– Oublié de la grande histoire, de son vrai nom Obwandiyag, Pontiac (né vers 1714), était le chef de la tribu des Outawouais, Indiens du Canada. Allié des Français contre les Britanniques pendant la Guerre de Sept Ans, il forma une coalition de tribus Algonquines de la région des Grands Lacs pour lutter contre la colonisation anglaise. Alliance, qui réunissait entre autres, Outawouais (tribu au donné son nom à la capitale du Canada), Chippewas, Wyandots, Shawnees et Winnebagoes.

– Pontiac et ses guerriers vont mener une implacable guérilla contre les Tuniques Rouges du Roi George jusqu’en 1763. Pour y mettre fin,
les forces britanniques allèrent même jusqu’à répandre la petite vérole au sein des peuples coalisés.
La révolte s’éteignit après la signature du Traité de Paris mais George III dut garantir à Pontiac l’inviolabilité de tout un territoire entre les rives des grands lacs et les Appalaches.

– Le vaillant chef Outaouais fut assassiné par un indien venu de l’Illinois, un certain Pihi ou Chien Noir. Il sera inhumé sur les rives du Mississippi avec les honneurs militaires français par la Garnison du Fort de Vincennes et de Chartres que commandait le Capitaine Louis Saint-Ange de Bellerive.

– Il a donné son nom à la ville de Pontiac dans l’Etat américain du Michigan ainsi qu’à la célèbre voiture des usines Ford.