Vous êtes ici : France Histoire Esperance » Maison » Quelles clôtures pour un mur anti-bruit ?

Quelles clôtures pour un mur anti-bruit ?

Si vous êtes tombé sur cet article, c’est que vous aimez vivre dans un environnement calme. Malheureusement, cela n’est pas toujours évident. Un voisin pas très discret, un chien ou un enfant bruyant du voisinage… peuvent vite gâcher votre tranquillité. Certaines fois, vous êtes responsable des nuisances sonores. Pour ne pas risquer des problèmes avec vos voisins, vous pouvez penser à une clôture anti-bruit : cela empêche le son de pénétrer votre propriété ou de se propager dans les zones alentours. Pour choisir la bonne clôture pour votre mur, vous devez vous poser les bonnes questions avant de penser aux matériaux à utiliser : on vous détaille dans cet article comment bien choisir votre clôture pour un mur anti bruit.

Principaux critères pour choisir une clôture pour mur anti-bruit

Avant de décider de la clôture à installer pour vous couper des sons extérieurs, vous devez prendre en compte quelques facteurs importants.

En premier, considérez le type de son que vous souhaitez éviter. Le bruit de la circulation, par exemple, peut varier considérablement en termes de puissance, de fréquence et de vitesse.

Vous devez aussi penser à l’emplacement de votre maison. Est-elle suffisamment éloignée des clôtures ? Quelles sont les angles de votre cour ?

Répondre à ces questions vous aideront à déterminer la largeur et la hauteur de votre clôture et d’éviter tout conflit avec la loi. Par exemple, une clôture près de la route ou à l’angle de rue ne peut être haute. Elle peut obstruer la vision des conducteurs. Pourtant, pour que votre mur anti-bruit remplisse son objectif, il doit être suffisamment élevé.

3 approches pour votre clôture anti-bruit

Pour construire votre mur anti-bruit, vous avez le choix entre 3 approches principales :

  • La déflexion : ici, vous deviez le bruit dans une autre direction. Pour qu’elle soit efficace, la clôture doit rester dense, haute et entourer tout votre périmètre
  • L’absorption : votre clôture absorbe l’énergie sonore, réduisant ainsi la puissance, la pression des ondes et la propagation du son
  • La conversion du son : vous convertissez le son en énergie thermique. Lorsque les ondes sonores frappent la barrière, les molécules du matériau acoustique se mettent à vibrer, créant ainsi une friction qui est convertie en chaleur

Quels matériaux pour clôtures anti-bruit ?

Les ondes sonores sont réfléchies par les objets denses. Plus la clôture ou le mur est solide et lourd, plus vous êtes épargné du bruit extérieur. Voilà pourquoi les murs en briques ou en béton constituent une excellente idée de clôture anti-bruit.

Un mur de briques ou en béton

Un mur de briques peut être la première option qui vous vient à l’esprit car, durable, épais et robuste.

Vous n’aurez pas à vous soucier de l’effet de l’érosion météorologique à court terme et l’entretien est minimal. L’un des principaux éléments à prendre en compte est la densité et la masse du mur, ainsi que sa hauteur.

Le béton, apparent, à enduire ou absorbant bloque parfaitement le bruit. Quant à la brique, elle ne se révèle efficace que contre les nuisances sonores de 40 dB. Pour obtenir une protection élevée, pensez au gabion. Il peut bloquer les fréquences de 60 dB.

Un autre matériau à envisager est la terre. Cependant, vous en aurez besoin en grande quantité pour obtenir un mur haut. Dans certains cas, la clôture en terre est renforcée avec du métal, du bois ou du béton.

Le matériau pratique et de bonne qualité à utiliser reste le bois.

Le bois pour construire votre mur anti-bruit

Une clôture solide en planches est efficace pour faire un mur anti-bruit. Des planches épaisses à rainure et languette forment parfaitement une barrière imperméable. Elles seront clouées à des rails lourds, eux-mêmes soutenus par des poteaux massifs pour permettre d’absorber le plus de son possible. Il ne doit pas y avoir d’espace entre les planches.

Pour plus d’esthétique, vous pouvez opter pour un treillage bois décoratif. Vous y ajoutez ensuite du vinyle chargé en masse. C’est un matériau insonorisant qui améliore l’efficacité d’une clôture anti-bruit. Il s’avère très fin et flexible, bloque le son au lieu de l’absorber.

De plus, c’est un matériau durable, capable de résister à des conditions climatiques difficiles. Il peut rester intact pendant de nombreuses années après son installation. Pour couper votre cour des bruits extérieurs, c’est le matériau auquel penser.

Une clôture métallique

Une autre option consiste à ériger une clôture métallique, parfaite si vous pensez à votre sécurité. Cependant, vous devez éviter celles qui comportent plusieurs trous comme les clôtures en mailles de chaîne par exemple.

Elles sont incapables de bloquer ou d’absorber le bruit. Optez pour une structure sur laquelle vous pouvez installer une membrane d’isolation acoustique.

Elle constitue une barrière efficace contre les bruits indésirables et peut être accrochée facilement. Vous pouvez simplement l’attacher à la clôture ou la fixer sur des poteaux de soutien pour protéger votre jardin zen.

Les matériaux à éviter pour une clôture anti-bruit

Il existe plusieurs idées reçues sur les matériaux de protection contre le bruit. Certains matériaux sont jugés efficaces alors qu’ils restent incapables de bloquer les nuisances sonores.

Les haies et arbres

Si vous avez décidé de planter des arbres ou des haies autour de votre maison pour vous protéger du bruit extérieur, vous faites fausse route. S’ils forment un joli espace vert autour de chez vous, ils sont inefficaces pour bloquer le bruit. Ils comportent de petits espaces par lesquels les ondes sonores peuvent passer.

Pour obtenir une clôture anti-bruit végétal, il faut que vos haies soient denses et élevées. Ce qui demande beaucoup de temps de croissance et d’entretien.

Un mur d’eau

Un mur d’eau ou tout autre équipement utilisant l’eau ne constituent pas une solution efficace contre le bruit. Ils ne font que détourner votre attention. Votre esprit s’habitue plus au bruit de l’eau qui coule.

Cependant, si la nuisance sonore est suffisamment importante au départ, vous pourrez toujours l’entendre.

Les carillons éoliens

Ils sont plus un accessoire qu’un matériau et fonctionnent de la même manière que l’eau : détournent votre attention du bruit.  Sans une barrière sonore efficace pour dévier, absorber ou convertir le son, les carillons éoliens ne constituent qu’une distraction mineure.

Dormir dans une maison paisible, loin des bruits fait partie des rêves de beaucoup de personnes. Vous pouvez vous offrir ce “luxe” en installant une clôture anti-bruit.